Navigation – Plan du site
Publicity and communication in absolute monarchies

False Transparency

Disclosing Financial Data, between Enlightenment and Absolutism (Naples, 1780s)
Fausse transparence. La publicité financière entre Lumières et Absolutisme. L’exemple du royaume de Naples dans les années 1780
Daniela Ciccolella
p. 215-256

Résumés

Cet article envisage la transparence financière comme manifestation potentielle des Lumières, de leur recherche de la vérité dans tous les domaines de la vie sociale et de leur volonté de la divulguer à la société civile. À cet effet, est examinée la publication, en 1789, par ordre du roi, des recettes et dépenses du royaume de Naples par le célèbre réformateur Giuseppe Maria Galanti. Cet exemple montre que la vérité — la divulgation de données en tant que telle  a pour condition fondamentale la nature de la relation établie entre diffuseurs et bénéficiaires des données. La transparence à Naples était fausse parce que ni le roi ni Galanti ne s’adressaient vraiment à l’opinion publique. Le roi, qui suivait (maladroitement) le modèle du Compte rendu de Necker, a autorisé la divulgation de l’information mais ne l’a pas sanctionnée officiellement. Pour Galanti, la publication de données financières répondait à une nouvelle approche statistique de la géographie et au désir d’une collaboration entre philosophes et dirigeants éclairés.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1. The initiative. Galanti and “political geography”
2. The authorization. The representation of the king and the Kingdom, within and outside its boundaries
3. False transparency

Aperçu du début du texte

The section devoted to writings about financial matters in a well-known anthology of late-eighteenth-century southern Italian writers opens with a text by Giuseppe Maria Galanti, an Illuminist and a reformer, and the author of a monumental work, replete with information and acute considerations on the institutions and socioeconomic conditions of the Kingdom of Naples, the Nuova descrizione storica e geografica delle Sicilie, whose first edition was published between 1786 and 1790. The passage excerpted by the editor is taken from the Preface to the second tome of the Nuova descrizione, which deals with the “finances of the Kingdom”. The passage is introduced by a problematic title: “For a transparency of financial politics”.

This title is problematic for several reasons. In the first place, ascribing to Galanti a concern with financial transparency implies a reversal of the traditional view of this Molisan Illuminist — and, more in general, of the reformist movement. In this new pers...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Daniela Ciccolella, « False Transparency », Histoire & mesure [En ligne], XXX-2 | 2015, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/5272

Haut de page

Auteur

Daniela Ciccolella

National Research Council of Italy (CNR), Istituto di Studi sulle Società del Mediterraneo (ISSM), Via Guglielmo Sanfelice 8, 80131 Naples. E-mail: daniela.ciccolella@issm.cnr.it

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page