Navigation – Plan du site
Dossier

L’espace résidentiel des étrangers dans la métropole parisienne

Une exploration statistique
Matthieu Delage et Serge Weber
p. 13-26

Résumé

Comprendre les stratégies résidentielles des étrangers et des Français par acquisition suppose une connaissance fine de l’espace. L’apport des données statistiques et cartographiques centrées sur l’agglomération parisienne permet de préciser la façon dont s’y distribue la population. Aussi les dynamiques spatiales mises au jour interrogent-elles bon nombre d’idées reçues, comme la frontière du périphérique, les phénomènes de ghettoïsation ou les relations entre la ville-centre et la banlieue parisienne.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Méthodologie
Des temporalités différenciées d’installation
Étrangers et Français par acquisition : quelle distribution dans l’espace ?
Un espace francilien peu segmenté ?
La finesse des processus face aux idées reçues
Les Portugais : une périurbanisation marquée
Les Italiens : entre hypercentralité et périurbanisation
Les Algériens : à la périphérie immédiate du centre
Les Chinois : des polarisations plurielles et ciblées
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’Ile-de-France est une région attractive pour les migrations internationales, mais celles-ci ne concernent qu’une modeste minorité de la population de la région : 12,4 % des Franciliens ne disposent pas de la nationalité française (contre 12,9 % en 1990) et 8,6 % ont acquis la nationalité française au cours de leur vie (contre 4,6 % en 1990). Loin d’être homogène, la distribution spatiale des habitants qui ont vécu l’expérience de la migration renvoie à des histoires migratoires variées, individuelles et collectives. Elle est aussi le reflet d’une histoire mouvante du système productif, dont la mutation a entraîné une recomposition des rapports et des classes sociales, ainsi que de l’évolution de l’offre et des prix des logements.

Depuis les travaux fondateurs de la géographe Michelle Guillon qui proposait un tableau exhaustif des immigrés en Île-de-France, de nombreuses recherches ont enrichi la compréhension de leurs logiques résidentielles, entre accession à la propriété et traj...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Matthieu Delage et Serge Weber, « L’espace résidentiel des étrangers dans la métropole parisienne », Hommes et migrations, 1308 | 2014, 13-26.

Référence électronique

Matthieu Delage et Serge Weber, « L’espace résidentiel des étrangers dans la métropole parisienne », Hommes et migrations [En ligne], 1308 | 2014, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/2985 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.2985

Haut de page

Auteurs

Matthieu Delage

Serge Weber

Géographes, université Paris-Est Marne-la-Vallée, laboratoire Analyse comparée des pouvoirs (ACP).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals