Navigation – Plan du site
Chroniques
Prix littéraire

La rentrée littéraire de la Porte Dorée

Élisabeth Lesne
p. 192-194

Notes de l’auteur

Lire les livres de la rentrée littéraire sur l’exil alors que dans la presse, les flashs info et les débats à la télé, à la radio, à n’importe quelle heure, partout, partout, il n’est question que du drame des réfugiés, c’est rester au cœur de cette actualité brûlante. Dans ce contexte, que peut apporter la littérature ? Les romans racontent des destins individuels, envisagent l’immigration à hauteur d’hommes et de femmes. Et ça change tout.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

3 romans en prise directe avec l’actualité
Encore, de Hakan Günday (Galaade) 
Les Échoués, de Pascal Manoukian (Don Quichotte)
Venus d’ailleurs, de Paola Pigani (Liana Levi)
S’installer en France
Nous serons tous des héros, de Brigitte Giraud (Stock)
Sœurs de miséricorde, de Colombe Schneck (Stock)
Identités vagabondes
La Ballade du calame, d’Atiq Rahimi (L’Iconoclaste)
Mémoires d’outre-mer, de Michaël Ferrier (“L’Infini”, Gallimard)

Aperçu du début du texte

3 romans en prise directe avec l’actualité

Encore, de Hakan Günday (Galaade) 

C’est de Turquie, ce « vieux pont entre l’Orient aux pieds nus et l’Occident bien chaussé, sur lequel passe tout ce qui est illégal », que nous vient le roman le plus fort de cette rentrée, le plus dur aussi. Paru en turc en 2013, et excellemment traduit aujourd’hui par Jean Descat, il projette le lecteur dans la tête et les tripes d’un jeune passeur qui cherche à évacuer son passé en le racontant. Dès l’âge de 9 ans, Gazâ est devenu l’assistant de son père, qui convoie en camion jusqu’à la mer Egée la « marchandise qui arrivait trois fois par mois après avoir franchi la frontière d’Iran – il en venait parfois aussi d’Irak et de Syrie ». Lui règne sur le réservoir où sont stockés les clandestins dans l’attente du départ. Un « puits infernal » où il va exercer sa toute-puissance et observer « la force du pouvoir » : « J’étais le seul à avoir sous mes pieds un laboratoire plein d’êtres humains. » Un récit au s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Élisabeth Lesne, « La rentrée littéraire de la Porte Dorée », Hommes et migrations, 1311 | 2015, 192-194.

Référence électronique

Élisabeth Lesne, « La rentrée littéraire de la Porte Dorée », Hommes et migrations [En ligne], 1311 | 2015, mis en ligne le 09 février 2016, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3402

Haut de page

Auteur

Élisabeth Lesne

Responsable du Prix littéraire de la Porte Dorée

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals