Navigation – Plan du site
Dossier

L’islam italien : catalyseur des ambiguïtés et contradictions de la société italienne ?

Chantal Saint-Blancat
p. 17-24

Résumé

Bastion historique du catholicisme, l’Italie fait face aujourd’hui au nouveau pluralisme religieux, né des récents flux migratoires postérieurs aux années 1970. Les musulmans italiens sont encore l’objet d’une représentation sociale stigmatisante dans une société où l’islamophobie cohabite paradoxalement avec l’une des plus riches traditions de relations interconfessionnelles, en particulier islamo-chrétienne. Les jeunes générations d’Italiens musulmans entreprennent de dénoncer cette situation paradoxale entretenue par les raccourcis des médias et l’attentisme des pouvoirs publics.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Une mosaïque ethnique, linguistique et religieuse
L’islamophobie ou la construction sociale de l’ennemi
Des représentations contrastées des musulmans dans la société italienne
Les musulmans dans l’espace public et urbain
Les jeunes générations et les ressources de la diaspora

Aperçu du début du texte

L’Italie apparaît comme un cas paradoxal. En raison d’un rapport entre laïcité et religion dans l’espace public fort éloigné de la réalité française, le pays n’a pas connu d’« affaire du foulard ». L’Italie n’a jamais dû faire face à des formes de radicalisme, de violence ou de terrorisme. Les musulmans se sont progressivement insérés dans le tissu social et économique national, comme en témoignent de nombreuses recherches empiriques. Toutefois, il est toujours aussi difficile d’ouvrir une mosquée sur l’ensemble du territoire. L’Italie demeure l’unique État européen à ne pas avoir encore reconnu institutionnellement l’islam national et l’accès à la nationalité demeure un long parcours hérissé d’obstacles.

Malgré les médiations constantes de la société civile et les nombreuses initiatives de dialogue interreligieux, la construction sociale de l’islam en Italie n’échappe pas aux stéréotypes observés dans le reste de l’Europe. En raison de la relation complexe entre État et religion, le...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chantal Saint-Blancat, « L’islam italien : catalyseur des ambiguïtés et contradictions de la société italienne ? », Hommes et migrations, 1316 | 2017, 17-24.

Référence électronique

Chantal Saint-Blancat, « L’islam italien : catalyseur des ambiguïtés et contradictions de la société italienne ? », Hommes et migrations [En ligne], 1316 | 2017, mis en ligne le 01 mars 2020, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3787 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3787

Haut de page

Auteur

Chantal Saint-Blancat

Professeur de sociologie à l’université de Padoue.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals