Navigation – Plan du site
Dossier

Koln Concert

Retour sur un « cohérent délire » postcolonial
Andrea Brazzoduro
p. 59-67

Résumé

La vague d’agressions à caractère sexuel qui ont eu lieu en Allemagne la nuit du 31 décembre 2015 a suscité une réception complexe et clivante dans les médias d’Europe et du Maghreb. Dans les jours qui suivent, un article de l’écrivain Kamel Daoud déclenche une vive polémique portant sur l’analyse des causes de cet événement attribué à des migrants extra-européens. En retour, dix-neuf universitaires internationaux lui répondent dans une tribune dénonçant sa vision des supposés agresseurs. Au cœur de ces débats, se trouvent les assignations culturelles et identitaires qui contribuent, en Europe, à pérenniser un imaginaire postcolonial.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Quand un papier jette de l’huile sur le feu
Une vision socio-pathologique des migrants
Décrypter l’essentialisation des cultures
Du fait divers à la polémique idéologique
Une juste distance devant l’événement
Conclusion

Aperçu du début du texte

Un an après les violences de la Saint-Sylvestre en Allemagne (dans la ville de Cologne mais dénoncées également à Hambourg, Bielefeld, Dortmund, Düsseldorf, Francfort et Stuttgart), on ne sait pas encore ce qui s’est exactement passé cette nuit du 31 décembre 2015. Le procès concernant les incidents dénoncés à Hambourg s’est soldé, le 1er novembre 2016, par l’acquittement des présumés coupables, détenus pendant six mois : le tribunal a reconnu que les accusations et les preuves avaient été manipulées par la police. Fait grave, et très peu relaté par la presse, mais qui surtout accentue encore les ombres sur un épisode déjà assez sombre. Pour le verdict concernant la ville de Cologne, où le nombre d’agressions à caractère sexuel dénoncées a été le plus haut (autour de 600), il faudra attendre avril 2017.

La vérité judiciaire repose bien évidemment sur des procédures d’administration de la preuve qui diffèrent de celles propres à la recherche de la vérité historique. Ce jugement du tri...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Andrea Brazzoduro, « Koln Concert », Hommes et migrations, 1316 | 2017, 59-67.

Référence électronique

Andrea Brazzoduro, « Koln Concert », Hommes et migrations [En ligne], 1316 | 2017, mis en ligne le 01 mars 2020, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3795 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3795

Haut de page

Auteur

Andrea Brazzoduro

Marie Curie Fellow en histoire à Trinity College, Oxford.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals