Navigation – Plan du site
Chroniques
Initiatives

La Biennale Traces en Auvergne-Rhône-Alpes

Enjeux d’un réseau d’acteurs régionaux pour penser les mémoires, l’histoire et l’actualité du fait migratoire
Abdellatif Chaouite, Marina Chauliac, Philippe Hanus et Sarah Mekdjian
p. 151-162

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Des luttes sociales des « travailleurs immigrés » à la mise en lumière des mémoires de l’immigration
Genèse de Traces en Rhône-Alpes
Biennale Traces 2016 : Vous avez dit (crise des) migrants ? Figures d’hier et d’aujourd’hui
Une éthique de la collecte des traces des parcours migratoires
Contribuer à construire un « lieu-commun »

Aperçu du début du texte

Les processus migratoires, longtemps exclus de la narration nationale, accèdent désormais à une forme de visibilité dans l’espace public, notamment à partir des initiatives de chercheurs et « entrepreneurs de mémoire » : associations militantes, artistes, musées ou collectivités territoriales. Le réseau Traces en Auvergne-Rhône-Alpes est un « réseau-forum » à géométrie variable, réunissant des collectifs artistiques, des associations œuvrant dans le champ social ou culturel, diverses institutions publiques à vocation patrimoniale et des chercheurs en sciences sociales. Ce réseau est né à la fin des années 1990 au sein et à partir d’une autre association régionale, l’Association Rhône-Alpes pour le logement et l’insertion sociale (Aralis). Depuis sa création, Traces ne cesse d’interroger la place et les représentations des catégories dites « immigrés », et aujourd’hui « migrants », dans les processus de mémorialisation régionaux. Ce réseau est à l’initiative d’une biennale culturelle...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Abdellatif Chaouite, Marina Chauliac, Philippe Hanus et Sarah Mekdjian, « La Biennale Traces en Auvergne-Rhône-Alpes », Hommes et migrations, 1316 | 2017, 151-162.

Référence électronique

Abdellatif Chaouite, Marina Chauliac, Philippe Hanus et Sarah Mekdjian, « La Biennale Traces en Auvergne-Rhône-Alpes », Hommes et migrations [En ligne], 1316 | 2017, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3820

Haut de page

Auteurs

Abdellatif Chaouite

Anthropologue, rédacteur en chef de la revue Écarts d’identité (Réseau Traces).

Marina Chauliac

Anthropologue, IIAC, équipe du Centre Edgar Morin (UMR 8177), conseillère pour l’ethnologie à la Drac Auvergne-Rhône-Alpes.

Philippe Hanus

Historien, (LARHRA UMR 5190, Réseau Traces).

Articles du même auteur

Sarah Mekdjian

Enseignante-chercheuse en géographie sociale, Université Grenoble-Alpes (Laboratoire Pacte).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals