Navigation – Plan du site
Dossier

« L’Europe des valeurs est quasi absente »

Entretien avec Catherine Lalumière, présidente de la Maison de l’Europe de Paris
Marie Poinsot
p. 17-23

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Hommes & Migrations : Alors que vous étiez ministre des Affaires européennes et avez participé aux négociations des accords de Schengen, quels étaient les enjeux en termes de migrations intra-européennes ? Est-ce que le débat était davantage axé sur la liberté de circulation interne ou sur la sécurité et le contrôle des frontières externes ?

Catherine Lalumière : Au moment où nous avons préparé et négocié ce qui deviendra l’accord de Schengen en 1985, le souci des chefs d’États et de gouvernements, et en l’occurrence les préoccupations de François Mitterrand en France, était de faciliter la mobilité à l’intérieur de ce qui était à l’époque la Communauté européenne. Nous n’étions d’ailleurs pas très nombreux. Le prolongement du marché commun était en construction mais on ne parlait pas encore de marché unique. Le traité de Rome, à la base de tout ce processus, prévoyait la liberté de circulation des marchandises, des services, des capitaux et des personnes. Le souci de François Mitter...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Poinsot, « « L’Europe des valeurs est quasi absente » », Hommes et migrations, 1317-1318 | 2017, 17-23.

Référence électronique

Marie Poinsot, « « L’Europe des valeurs est quasi absente » », Hommes et migrations [En ligne], 1317-1318 | 2017, mis en ligne le 01 avril 2020, consulté le 16 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3864 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3864

Haut de page

Auteur

Marie Poinsot

Rédactrice en chef de la revue.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals