Navigation – Plan du site
Dossier

La mémoire de l’émigration portugaise : une mémoire de héros ?

Victor Pereira
p. 37-43

Résumé

L’héroïsation de la mémoire de l’émigration par les personnalités politiques portugaises est un phénomène à la fois complexe et trompeur. Contribuant à célébrer des figures d’aventuriers courageux des temps modernes, les représentations héroïques des émigrés portugais tranchent avec la réalité des conditions dans lesquelles ils ont dû quitter leur pays pour fuir la dictature. Ainsi, ces discours à la gloire des émigrés contribuent à occulter une histoire faite de pauvreté et d’inégalités sociales, tout en pérennisant des préjugés essentialistes liés à la période coloniale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Les migrations portugaises entre histoire et légende
Une mémoire peu patrimonialisée
L’émigration : un passé révolu ?
Les limites de l’héroïsation des émigrés

Aperçu du début du texte

Le 11 juin 2016, le Premier ministre et le président de la République portugaise, António Costa (Parti socialiste, centre gauche) et Marcelo Rebelo de Sousa (Parti social-démocrate, centre droit), inaugurent à Champigny-sur-Marne un monument érigé en l’honneur de Louis Talamoni, maire communiste de la commune entre 1950 et 1975. Construit à l’initiative de l’association « Les amis du plateau », ce monument est constitué de centaines de briques signées par des donateurs individuels ou collectifs, dont un grand nombre d’anciens résidents du bidonville de Champigny-sur-Marne, qui prétendent ainsi manifester leur gratitude vis-à-vis de l’ancien édile. Louis Talamoni est présenté comme un « bienfaiteur », celui qui accueillit et aida les Portugais venus irrégulièrement en France et qui se sont entassés dans un bidonville où vivaient, en 1966, près de 14 000 personnes.

Lors de leurs discours, prononcés en français et en portugais, les deux représentants de l’État portugais se sont adressés...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Victor Pereira, « La mémoire de l’émigration portugaise : une mémoire de héros ? », Hommes et migrations, 1317-1318 | 2017, 37-43.

Référence électronique

Victor Pereira, « La mémoire de l’émigration portugaise : une mémoire de héros ? », Hommes et migrations [En ligne], 1317-1318 | 2017, mis en ligne le 01 avril 2020, consulté le 16 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3867 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3867

Haut de page

Auteur

Victor Pereira

Maître de conférences en histoire, université de Pau et des Pays de l’Adour.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals