Navigation – Plan du site

Texte intégral

1La Revue pour l’Histoire du CNRS se nomme depuis peu Histoire de la recherche contemporaine. Cette évolution voulue par le Comité pour l’histoire du CNRS, auquel je rends ici hommage pour ses beaux travaux, est la bienvenue. Le processus, fait de hasard, d’intuitions et d’intelligence (individuelle et collective), par lequel une recherche débouche sur une découverte, illustre en effet de manière éclatante la capacité de l’esprit humain à dialoguer de manière incroyablement inventive avec son milieu environnant : la matière, la nature, le monde social, à toutes les échelles de temps et d’espace. Lorsqu’un chercheur fait toucher du doigt ce qui constitue le cœur de sa recherche, l’invention scientifique ne se distingue guère de l’invention artistique. On comprend alors que toutes les sciences sont, fondamentalement, des sciences humaines !

2Ce numéro d’Histoire de la recherche contemporaine est consacré à la chimie. Il traite de sujets contemporains de grande importance et de grande actualité : les solides poreux hybrides, la synthèse contrôlée de nanoparticules en chimie de coordination, les agrégats métalliques en solution tels qu’ils sont créés et étudiés par la technique de radiolyse pulsée qui a fait l’objet d’une rupture technologique récemment à Orsay, et enfin les liquides ioniques et leurs applications. Ce voyage en chimie contemporaine s’achève par une description de la redécouverte et de la reproduction des procédés photographique de Niépce, obtenues par une subtile combinaison d’un travail historique et d’une recherche physico-chimique. Le cheminement qui a conduit aux découvertes relatées dans ces articles est passionnant. J’y ai retrouvé, personnellement, à chaque fois l’illustration de la très belle définition qu’Ilya Prigogine donnait de la chimie : « la science de l’inscription de l’irréversibilité dans la matière », reprise sous une autre forme par Jean-Marie Lehn : « la science de la matière informée ».

3Merci au comité de rédaction et aux auteurs pour ce très beau numéro, et longue vie à Histoire de la recherche contemporaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Fuchs, « Éditorial », Histoire de la recherche contemporaine, Tome I-N°2 | 2012, 104-105.

Référence électronique

Alain Fuchs, « Éditorial », Histoire de la recherche contemporaine [En ligne], Tome I-N°2 | 2012, mis en ligne le 01 février 2013, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/hrc/87

Haut de page

Auteur

Alain Fuchs

Président du Centre national de la recherche scientifique

Haut de page

Droits d’auteur

© Comité pour l’histoire du CNRS

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • OpenEdition Journals