Navigation – Plan du site
Lire, écouter, voir

MSF : bilan de la quarantaine

Claude Magone, Michaël Neuman, Fabrice Weissman (dir.), Agir à tout prix ?, Négociations humanitaires : l’expérience de Médecins sans frontières, La Découverte, 2011.
Francisco Rubio
Référence(s) :

Claude Magone, Michaël Neuman, Fabrice Weissman (dir.), Agir à tout prix ?, Négociations humanitaires : l’expérience de Médecins sans frontières, La Découverte, 2011.

Texte intégral

1Cet ouvrage, paru pour le quarantième anniversaire de la création de Médecins sans Frontières, est l’occasion pour les membres de l’ONG de s’interroger sur le sens de leurs actions notamment dans des situations conflictuelles délicates où la marge de manœuvre entre compromis et compromission est parfois étroite. Après avoir rappelé en introduction la crise actuelle de l’humanitaire ‑ du fait notamment de la confusion des genres et des rôles parmi les acteurs qui interviennent sur le terrain ‑, la présidente de Médecins sans frontières France s’interroge sur un hypothétique « âge d’or » de l’humanitaire. Elle doute en effet que celui-ci ait un jour existé et, comme pour mieux faire ressortir cela, Marie Pierre Allié précise que, de 2004 à 2010, le budget de son organisation a été multiplié par trois et que, loin de décroître, l’aide humanitaire en volume et en valeur continue de croître puisque de 1988 à 2008 elle a été multipliée par 10 ! Elle ajoute que les humanitaires ont toujours rencontré de grandes difficultés pour accéder aux populations, étant eux-mêmes cibles, voire victimes. Autrement dit, l’âge d’or de l’humanitaire serait davantage dans la tête des humanitaires qu’une réalité ayant existé.

2S’appuyant sur les quarante années de cette structure – deux générations ! ‑, ce livre nous rappelle en tout cas que de tous temps l’accès aux victimes à été complexe, faisant l’objet de marchandages et de compromis plus ou moins acceptables. Une telle réflexion avait été lancée dès 1992 avec la parution d’une série initiée par François Jean : « Populations en danger ».

3Ce livre, qui s’inscrit dans cette lignée, s’article autour de deux grandes parties. Une première est consacrée, sous le titre générique « Histoires courtes », à ce que les Anglo-saxons appelleraient des « case-studies » sur la base de l’expérience de MSF depuis la publication d’un premier ouvrage sur cette même matière « A l’ombre des guerres justes » il y a huit ans. Onze situations sont ainsi passées au crible de l’analyse critique. Une seconde partie intitulée « Histoires longues » examine le sens réel de l’action humanitaire d’une ONG en quatre chapitres et autant de perspectives : « Silence on soigne… Un aperçu des prises de position publiques de MSF, de la guerre froide à la guerre contre le terrorisme » ; « Soigner la santé » ; « Catastrophes naturelles : "Do something !" » et enfin : « Epilogue. Au nom de l’urgence. Comment MSF adapte et justifie ses conduites ».

4Ce livre instructif nous interroge sur notre façon de penser l’humanitaire actuel au regard des expériences passées

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Francisco Rubio, « MSF : bilan de la quarantaine », Humanitaire [En ligne], 31 | 2012, mis en ligne le 10 mai 2012, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/humanitaire/1261

Haut de page

Auteur

Francisco Rubio

Membre du Comité de rédaction

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Médecins du Monde
  • OpenEdition Journals