Navigation – Plan du site
Lire, écouter, voir

Le champ des ancêtres

Alberto Eiguer, Evelyn Granjon et Anne Loncan, La part des ancêtres, Dunod, 2012
Référence(s) :

Alberto Eiguer, Evelyn Granjon et Anne Loncan, La part des ancêtres, Dunod, 2012

Texte intégral

1Après Le Générationnel, ce nouvel ouvrage invite le lecteur à partager les progrès que la théorie et la pratique de la thérapie familiale psychanalytique ont réalisés dans ce que l'on peut désormais désigner comme « le champ des ancêtres ». Alberto Eiguer explique comment aller au-delà de la question du secret, de la honte, de l'identification pour le compte d'un tiers, de la crypte et du fantôme qui hante la génération suivante. II étudie les traditions de la famille, son éthique, ses mandats et la question du don. Il aborde aussi la mémoire collective et le devoir de mémoire. Evelyn Granjon démontre comment l'enfant est un « passeur du temps » qui doit s'approprier, au sein du groupe familial, son histoire, la penser, la fantasmer. Anne Loncan pose la question de la transmission du féminin dans l'intention d'apprécier la manière dont s'opèrent des legs non seulement de mère en fille, mais aussi de grand-mère en petite-fille. La thérapie familiale psychanalytique permet de relier les différentes parties clivées au bénéfice de l'affiliation, c'est-à-dire de la possibilité de s'étayer sur le groupe familial comme totalité et modèle d'appartenance sécurisante. Les diverses modalités de prise en charge de cette thérapie sont également présentées.

2Alberto Eiguer, Evelyn Granjon et Anne Loncan, La part des ancêtres, Dunod, 2012

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Le champ des ancêtres », Humanitaire [En ligne], 34 | 2013, mis en ligne le 22 avril 2013, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/humanitaire/1823

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Médecins du Monde
  • OpenEdition Journals