Navigation – Plan du site
Lire, écouter, voir

La santé : histoire d’un droit

Francisco Rubio
p. 110-111
Référence(s) :

Véronique Harouel-Bureloup, Histoire du droit international de la santé, Edition Les études hospitalières - Collection Essentiel, 2004

Entrées d’index

Mots-clés thématiques :

Croix-Rouge, droit, enjeux humanitaires, santé
Haut de page

Texte intégral

1Le petit ouvrage que Véronique Harouel-Bureloup vient de publier est particulièrement bienvenu. Rares sont les livres traitant du droit international de la santé et cette grande spécialiste du droit international humanitaire en général et du Comité international de la Croix-Rouge en particulier nous en livre ici une vision particulièrement intéressante.

2Trop souvent les ouvrages traitant de droit international de la santé se résument à l’histoire de la santé au travers de l’OMS et des organisations publiques ou privées ayant précédé cette dernière. Au mieux nous avons un récit historique au travers des grandes épidémies et des initiatives prises dans ce secteur par les États dès le Moyen-Âge : les échanges d’informations, la construction de murs interdisant le passage des zones contaminées aux zones saines, la création des lieux de quarantaine dans les ports ou encore les livrets sanitaires.

3Véronique Harouel-Bureloup a décidé de faire un rapprochement intéressant entre le développement du droit international humanitaire à partir de la seconde moitié du xixe siècle – à travers l’initiative du fondateur de la Croix-Rouge Henry Dunant – et la prise de conscience de la nécessaire mise en place d’un droit international de la santé – non seulement pour les militaires en temps de conflit armé mais aussi en temps de paix pour les populations civiles. L’auteure montre avec beaucoup de pertinence comment, au travers du droit international humanitaire, se développe l’idée d’un droit de la santé en passant de la protection à la prévention. Ce droit se développe grâce à la création des sociétés nationales de Croix-Rouge qui diffusent les préoccupations des médecins « hygiénistes » du xixe siècle, mais aussi par l’action des grandes fondations américaines en particulier la fondation Rockefeller.

4La Seconde Guerre mondiale marque un tournant dans l’histoire du droit de la santé. Le dévoiement de la médecine par les médecins nazis ou sa manipulation par le régime stalinien vont interpeller le monde sur la nécessaire indépendance du médecin en toutes circonstances et sa protection par les textes internationaux. La création des Nations unies en 1945 et de l’OMS en 1948 donnera un nouvel élan au droit international de la santé, notamment en développant une définition large de la notion de santé. Véronique Harouel-Bureloup termine son histoire en rappelant le rôle du sans-frontiérisme dans le droit pour chacun de recevoir des soins et d’être protégé par les conventions internationales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francisco Rubio, « La santé : histoire d’un droit », Humanitaire, 38 | 2014, 110-111.

Référence électronique

Francisco Rubio, « La santé : histoire d’un droit », Humanitaire [En ligne], 38 | 2014, mis en ligne le 12 septembre 2014, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/humanitaire/2999

Haut de page

Auteur

Francisco Rubio

Directeur juridique de Médecins du Monde
Membre du comité de rédaction

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Médecins du Monde
  • OpenEdition Journals