Navigation – Plan du site
1999

DUCHHARDT, Heinz, Balance of Power und Pentarchie. Internationale Beziehungen 1700-1785

Christophe Duhamelle
Heinz DUCHHARDT, Balance of Power und Pentarchie. Internationale Beziehungen 1700-1785, Paderborn: Schöningh (Handbuch der Geschichte der internationalen Beziehungen, 4), 1997, 448 p., 148 DM.
Haut de page

Texte intégral

1C’est la promesse de riches et utiles synthèses qui nous est offerte ici: l’ouvrage de H.D. constitue en effet le premier de neuf volumes qui devront couvrir l’histoire des relations internationales de 1450 à 1990. Les modernistes, en particulier, attendront avec intérêt le volume de Heinz SCHILLING sur la période 1559-1659 et celui de Klaus MALETTKE sur la tranche chronologique 1648/59-1713. H.D. est co-directeur de la collection: son ouvrage permet donc de cerner les principales caractéristiques de celle-ci. Intégrant les renouvellements récents d’un genre longtemps relégué dans les rayons poussiéreux du passé démodé, la collection continuera cependant à privilégier une conception des relations internationales essentiellement limitée aux relations entre les États, mais cherchera à dépasser l’image un peu intemporelle et confinée donnée trop longtemps par l’histoire diplomatique pour se pencher plus largement sur la formation de l’image de l’autre et sur les processus de prises de décision dans ce domaine. La première partie de l’ouvrage analyse donc d’abord les »structures« des relations diplomatiques au XVIIIe s. en présentant les théories et les moyens de la diplomatie, mais aussi le développement de l’opinion et de la propagande destinée à agir sur elle. H.D. présente ensuite les acteurs de ce grand jeu européen, c’est-à-dire les États. Les bases concrètes de la puissance, l’organisation de l’armée et de la diplomatie, permettent à H.D. de proposer une classification souple des États européens. La seconde moitié de l’ouvrage déroule enfin, avec clarté et précision, les étapes et les enjeux d’un siècle de relations internationales. Lorsque s’ouvre le XVIIIe s., la réflexion sur les rapports entre les États est en plein essor. La recherche d’une sécurité collective privilégie de plus en plus l’idée d’équilibre et celle de »convenance«, c’est-à-dire du nécessaire accord des principales puissances comme condition de tout changement politique majeur. Dans ce siècle moins guerrier que le précédent, le jeu diplomatique gagne en technicité, en complexité, en capacités d’innovation (comme l’illustre le spectaculaire renversement des alliances de 1755-56). Ses acteurs sont plus nombreux, et le »concert des grandes puissances« qui cherche à devenir une instance de régulation permanente et à la fois plus complexe est plus mouvant que ce que le terme tardif de »Pentarchie« a voulu retenir.

2Christophe DUHAMELLE

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Duhamelle, « DUCHHARDT, Heinz, Balance of Power und Pentarchie. Internationale Beziehungen 1700-1785 », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 1999, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ifha/1394

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals