Navigation – Plan du site
1994

HEINZLE, Joachim, Modernes Mittelalter. Neue Bilder einer populären Epoche

Joseph Morsel
Gerd ALTHOFF (dir.), Die Deutschen und ihr Mittelalter. Themen und Funktionen moderner Geschichtsbilder vom Mittelalter, Darmstadt: Wissenschaftliche Buchgesellschaft (Ausblicke), 1992, 219 p., 39,80 DM.
Wilfried HARTMANN (dir.), Mittelalter. Annäherungen an eine fremde Zeit, Regensburg: Universitätsverlag (Schriftenreihe der Universität Regensburg, NF, 19), 1993, 143 p., 58 DM.
Joachim HEINZLE (dir.), Modernes Mittelalter. Neue Bilder einer populären Epoche, Frankfurt am Main/ Leipzig: Insel, 1994, 495 p., 58 DM.
Haut de page

Texte intégral

1Le Moyen Age (allemand) existe-t-il? C’est-à-dire: l’historien appréhende-t-il ou reconstruit-il les temps que l’on désigne aujourd’hui comme »Moyen Age«? Quel poids moderne pèse-t-il sur notre perception du millénaire médiéval? Les problèmes d’épistémologie historique et de réflexion historiographique sont traditionnellement plus présents dans les débats des historiens allemands qu’en France. Affaire de tradition (cf. les succès de l’historicisme) et de formation sans doute (la philosophie fait fréquemment partie du cursus universitaire des historiens allemands). Mais on ne peut s’empêcher de noter une fréquence accrue des rencontres et publications, qui sembleraient montrer, tant par leur forme collective que par leur thématique, que la pratique des historiens est actuellement confrontée à un certain nombre de défis, tout autant méthodologiques que politiques (l’unification allemande n’étant pas en reste). Il n’est pas ici possible d’entrer dans le détail de ces interrogations, même en se limitant au cas des médiévistes allemands – qu’il ne faudrait tout de même pas imaginer comme taraudés dans leur ensemble par ces questions: certains noms reviennent systématiquement (dans les ouvrages ici recensés: Gerd Althoff, Johannes Fried ou Otto Gerhard Oexle), signalant d’une certaine manière l’existence de »spécialistes«. Les trois ouvrages ici présentés permettront simplement de dresser le panorama des préoccupations en question.

2L’ouvrage dirigé par G.A. est consacré essentiellement à la perception et à la réutilisation du Moyen Age en Allemagne après le Moyen Age: O.G. OEXLE présente ainsi l’image bi-polaire (positive et négative) du Moyen Age dans la pensée moderne (c’est-à-dire postérieure au milieu du XVIIe s.). Viennent ensuite des études de cas portant sur les XVIe-XVIIe (D. MERTENS), XVIIIe (V. MERTENS), XIXe (P. JOHANEK, F. BÜTTNER) et XXe s. (U. WYSS, G. ALTHOFF). D’intéressantes approches de la mythologie moyenâgeuse allemande, mais dont nombre d’aspects se retrouveraient certainement ailleurs qu’en Allemagne.

3Les deux autres ouvrages se proposent plutôt de présenter des mises au point problématisées sur un certain nombre de thèmes, choisis soit parce qu’ils sont des lieux communs de la médiévistique mais aussi du sens commun (»Moyen Age«, »culture populaire«, »culture courtoise« examinés par P. V. MOOS, J. BUMKE, R. SCHNELL et U. PETERS dans l’ouvrage dirigé par J.H.; H. BOOCKMANN se penche dans celui de W.H. sur la popularisation du Moyen Age par les expositions et les musées), soit parce qu’ils correspondent à des orientations majeures de la reconstruction actuelle du Moyen Age: paix, justice et amitié (G. ALTHOFF, J. HEINZLE chez J.H., O.G. OEXLE et H. FUHRMANN chez W.H.), histoire et mémoire (O.G. OEXLE et H. WUNDER chez J.H., H. WOLFRAM chez W.H.), scripturalité (U. SCHAEFFER, W. HAUG et K. STACKMANN chez J.H.; sur ce thème, cf. aussi les ouvrages recensés dans la rubrique »Ouvrages généraux«), texte et image (B. BRENK et W. KEMP chez J.H., J. FRIED chez W.H.). On voit par là tout l’intérêt que présentent ces deux ouvrages, composant une sorte d’»état des lieux« de la perception du Moyen Age, pour quiconque désire appréhender la médiévistique allemande actuelle.

4Joseph MORSEL

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Joseph Morsel, « HEINZLE, Joachim, Modernes Mittelalter. Neue Bilder einer populären Epoche », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 1994, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ifha/1980

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals