Navigation – Plan du site
1994

HOFRICHTER, Hartmut, Putz und Farbigkeit an mittelalterlichen Bauten

Joseph Morsel
Günther BINDING, Baubetrieb im Mittelalter, Darmstadt: Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1993, 530 p. (194 ill.), 78 DM.
Hartmut HOFRICHTER (dir.), Putz und Farbigkeit an mittelalterlichen Bauten, Stuttgart: Theiss (Veröffentlichungen der Deutschen Burgenvereinigung, Schriften, 1), 1993, 113 p. (173 ill.), 52 DM.
Haut de page

Texte intégral

1Le phénomène de spatialisation des rapports sociaux qui s’observe en Occident à partir du XIe s. a eu des conséquences considérables du point de vue de la construction architecturale, les bâtiments (églises, châteaux, etc.) constituant des points de convergence de mouvements plus ou moins ritualisés – en tout cas de plus en plus contraignants. L’analyse architecturale technique apparaît dans ce contexte beaucoup moins secondaire qu’il n’y paraît, dès lors que l’on cesse de n’y voir que des préoccupations étroitement techniques et formelles et que l’on considère l’agencement des matériaux à la fois comme le produit d’une organisation spécifique du travail et d’une tentative de représentation de l’ordre du monde.

2Les procédés de construction intéressent depuis plusieurs années G.B., professeur d’histoire de l’art à Cologne (en outre formé à l’histoire médiévale et à l’archéologie), qui a déjà publié en 1987-1992 un catalogue des représentations iconographiques médiévales à ce sujet (Der mittelalterliche Baubetrieb Westeuropas. Katalog der zeitgenössischen Darstellungen, Köln (Kunsthist. Intitut der Universität, Abt. Architektur, 32), 1987-1992), sur lequel s’appuie largement cet ouvrage de synthèse. Celui-ci présente en détail et clairement le procès de construction selon son déroulement concret, depuis le commanditaire (fabrique, roi, commission urbaine …) jusqu’à la réalisation pratique (production des matériaux, mesure, transport, assemblage) en passant par le »code du travail« (statuts des métiers et confréries, réglementation de la durée et du coût du travail) et la conception architecturale (plans, maquettes, modèles, etc.).

3Les préoccupations du second ouvrage sont quelque peu différentes. Il s’agit des actes d’un colloque international tenu en 1990 à la fois sur le problème de l’appréhension de l’apparence des bâtiments au Moyen Age (châteaux, édifices sacrés), étant donné l’usage généralisé, intérieur et extérieur, des enduits peints, et sur celui du traitement actuel des restes en place de ces enduits (réenduire l’ensemble du bâtiment en guise de restauration ou conserver en place, à l’état de trace et comme témoignage de l’histoire ultérieure, les fragments subsistants?). A la fois informatif (entre autres grâce à sa riche illustration) et prospectif.

4Joseph MORSEL

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Joseph Morsel, « HOFRICHTER, Hartmut, Putz und Farbigkeit an mittelalterlichen Bauten », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 1994, consulté le 17 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/ifha/1981

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals