Navigation – Plan du site
Outils et travaux
Tendances et actualités

3-4 novembre 2011 : Le CIERA a fêté ses 10 ans !

Nathalie FAURE
p. 248-250

La commémoration du dixième anniversaire du CIERA a été conçue en trois temps : une rencontre scientifique organisée en partenariat avec le réseau des instituts historiques allemands et le réseau des centres d’études allemandes et européennes du DAAD ; une matinée officielle au Palais Beauharnais, résidence de Monsieur Reinhard Schäfers, ambassadeur d’Allemagne à Paris ; puis, dépassant les frontières académiques, une soirée festive dans une salle de concert parisienne.

Le colloque du 3 novembre sur « L’internationalisation des SHS, entre area studies et approches disciplinaires » a été le fruit d’une coopération réussie entre trois institutions : DAAD, DHIP et CIERA ont rassemblé leurs forces pour célébrer de manière concomitante l’installation du bureau parisien du DAAD dans ses nouveaux locaux à l’Hôtel Duret-de-Chevry et l’anniversaire du CIERA. Cette rencontre scientifique a reflété avec succès la grande qualité des liens qui unissent les trois partenaires. Devant une centaine de participants, les représentants des instituts historiques allemands à l’étranger et des centres d’études allemandes et européennes du DAAD en Grande-Bretagne, Pologne, Russie, États-Unis et France ont présenté en binôme l’état de leurs coopérations. En arrière-plan de ces retours d’expérience étaient problématisées des réflexions théoriques sur les liens tissés entre area studies et disciplines systématiques dans un contexte d’internationalisation des sciences humaines et sociales. Le bilan contrasté portant sur l’écart entre la réalité des pratiques scientifiques et la nécessité soulignée à plusieurs reprises de croisement des perspectives a révélé de fortes différences dans les pratiques de coopération selon les pays, différences qui peuvent s’expliquer soit par l’histoire de ces pratiques soit par des facteurs plus conjoncturels liés aux choix stratégiques des institutions.

La journée du 4 novembre était centrée exclusivement sur le CIERA. La matinée au Palais Beauharnais a été ouverte par les interventions des représentants du DAAD et du MESR qui ont permis de rendre hommage aux succès du CIERA et de remercier toutes celles et ceux qui ont participé à la réussite de cette aventure. Le CIERA aurait pu faire état de son bilan honorable selon les critères habituels de l’évaluation, par exemple en énumérant le nombre de projets de recherche, bourses, livres ou articles soutenus depuis 10 ans. Mais le choix a été fait de présenter les réflexions de l’équipe sur ce qui est au cœur de la mission du CIERA et ce qui fait l’originalité du centre : l’accompagnement, le suivi, le soutien, la formation et la mise en réseau d’une nouvelle génération de jeunes chercheurs et experts de l’Allemagne et d’acteurs de la coopération scientifique et des relations franco-allemandes.

La contribution du CIERA à l’émergence d’une nouvelle génération de jeunes chercheurs a été présentée de deux manières complémentaires en donnant tout d’abord un coup de projecteur quantitatif pour laisser ensuite du temps à une approche plus qualitative. Ainsi, les résultats de l’enquête 2011 sur le devenir des anciens du CIERA ont été présentés pour la première fois au public. Cette présentation a été l’occasion de rappeler que le CIERA a permis l’émergence d’un réseau de jeunes chercheurs ayant des parcours franco-allemands de plus en plus intégrés, voire de plus en plus internationaux, et capables de s’insérer rapidement sur le marché du travail. Ce regard a été complété par une partie plus qualitative et incarnée, sous la forme d’une table ronde, permettant à quelques anciens doctorants du CIERA de faire part de leurs expériences, notamment en termes d’insertion professionnelle. Cette cérémonie a également donné l’occasion de souligner le dynamisme des jeunes chercheurs du centre à travers la remise du prix de thèse du CIERA à Ayse Yuva pour son travail intitulé « L’efficace de la philosophie en temps de révolution : principes de gouvernement, enseignement, opinion publique en France et en Allemagne (1794-1815) ». Enfin, la conférence de clôture prononcée par Alain Schnapp a dressé un bilan des échanges universitaires européens de ces derniers siècles et placé l’action et la spécificité du CIERA dans la continuité de cette tradition.

Le soir, près de trois cents jeunes chercheurs inscrits au CIERA, alumni, collaborateurs et amis se sont retrouvés à La Java, salle de concert parisienne, pour fêter cet anniversaire de manière plus informelle. Cette soirée a été pour beaucoup l’occasion de renouer le contact après s’être perdu de vue pendant un long moment. Ces retrouvailles ont d’ailleurs fait émerger, chez bon nombre d’anciens, le désir de se retrouver dans un réseau alumni du CIERA. Des propositions concrètes ont déjà été émises et un groupe de travail a été constitué depuis lors.

La préparation de cet événement a mobilisé l’équipe du CIERA pendant les trois premiers trimestres de l’année 2011. Des inscrits, anciens inscrits, collègues et partenaires du CIERA se sont étroitement associés à la conception et au déroulement de ces deux journées et ont contribué à leur réussite. Les festivités du 4 novembre ont représenté également pour le CIERA une opportunité remarquable pour communiquer sur le travail accompli au fil de ces dix dernières années. Un dossier de presse présentant le chemin parcouru a été largement diffusé en France et en Allemagne. Des partenariats ont été établis avec l’agence All Contents et le magazine Paris-Berlin (conception du visuel pour la soirée du 4 novembre, offre d’abonnement au magazine).

Le nombre de participants aux rencontres des 3 et 4 novembre, les nombreux messages reçus à l’occasion de cet anniversaire ainsi que les retours dans les médias ont confirmé le succès de cette opération de communication.

  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals