Navigation – Plan du site
2014

Heike Oevermann, Über den Umgang mit dem industriellen Erbe. Eine diskursanalytische Untersuchung städtischer Transformationsprozesse am Beispiel der Zeche Zollverein

Essen : Klartext Medienwerkstatt GmbH, 2012, 289 p., 29,95 €
Gaëlle Hallair
Heike Oevermann, Über den Umgang mit dem industriellen Erbe. Eine diskursanalytische Untersuchung städtischer Transformationsprozesse am Beispiel der Zeche Zollverein Essen : Klartext Medienwerkstatt GmbH, 2012, 289 p., 29,95 €
Haut de page

Texte intégral

1Issu d’un travail de thèse, cet ouvrage propose une réflexion nourrie, à la fois interdisciplinaire et synthétique, sur l’héritage industriel. À partir de l’exemple bien connu du site de la mine de Zollverein dans la Ruhr, il livre une étude des processus de transformation urbaine centrée sur une intéressante analyse du discours. La démarche utilisée pour appréhender le contexte et les enjeux de l’intégration sociale et spatiale du site analysé vise à servir de modèle pour l’étude d’autres sites industriels. Zollverein correspond à l’une des plus grandes mines de charbon allemandes, fondée en 1847, dont le dernier puits a été fermé en 1986 et la cokerie en 1993 ; le site a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2001.

2L’originalité du travail est de se positionner à l’interface entre la géographie industrielle, la géographie urbaine, l’histoire, l’architecture, l’économie, la sociologie et le tourisme tout en étudiant de près les stratégies des acteurs et les processus de transformations.

3À partir de douze interviews qualitatives conduites entre 2009 et 2011, d’une riche documentation facilement accessible concernant aussi bien le site de Zollverein que les recommandations des inventaires du paysage et de l’UNESCO, et en s’appuyant également sur une bibliographie de langue allemande et anglaise, l’auteure place son analyse dans le faisceau de quatre perspectives produisant quatre types de discours : la protection des monuments historiques (Denkmalschutz), le développement urbain, l’économie de la créativité et la production architecturale. Chacun des discours se caractérise par des concepts, par des enjeux théoriques et pratiques et par des valeurs. Ce sont les lignes de tension entre ces quatre types de discours potentiellement concurrents qui constituent le cœur de l’ouvrage. Ces mises en tension s’expriment sous les trois couples de formes antinomiques suivantes : le dynamisme culturel versus la préservation d’une culture historique, puis les caractères informels et autonomes versus la planification des projets et enfin les mutations versus l’authenticité et l’intégrité. Les valeurs communes entre les différents discours sont soigneusement examinées afin de relever celles qui sont importantes pour un travail concret et appliqué sur le terrain ; cette démarche intellectuelle est nécessaire pour intégrer l’héritage industriel de manière à faire sens pour la société.

4L’ouvrage est organisé en six parties : après un chapitre introductif sur les enjeux du balancement entre conservation et développement, sont présentés successivement le contexte social et la théorie de l’analyse du discours, puis les différents types de discours identifiés, et ensuite le contexte et l’application planifiée des transformations du site de la mine de Zollverein. Le chapitre de conclusion est dévolu à la reconnaissance de l’analyse des discours sur l’héritage industriel en cherchant à savoir comment la protection des monuments historiques peut se nourrir de l’apport des trois autres perspectives liées au développement urbain, à l’économie de la créativité et à la production architecturale. Par ailleurs, l’auteure met en avant les imbrications entre cette protection du patrimoine et le programme de l’UNESCO.

5Le mérite de ce travail est de s’inscrire dans une démarche pluridisciplinaire à l’intersection de plusieurs types de discours produits sur un même objet empirique de recherche, à savoir un ancien site industriel. L’objectif est donc de tenter de démêler les enchevêtrements de fils relatifs aux différents discours qui constituent autant de lignes de conflit. La clarté et la précision du propos, le choix d’une illustration riche (31 figures dont plusieurs photographies en noir et blanc, 3 diagrammes, 6 graphiques, 10 tableaux) rendent la lecture très agréable. Seuls deux petits bémols qui n’enlèvent rien à la qualité de l’ensemble : l’absence d’index et l’absence de carte resituant le site industriel de Zollverein dans la ville d’Essen et dans la région de la Ruhr.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gaëlle Hallair, « Heike Oevermann, Über den Umgang mit dem industriellen Erbe. Eine diskursanalytische Untersuchung städtischer Transformationsprozesse am Beispiel der Zeche Zollverein », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 14 avril 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/ifha/8091

Haut de page

Auteur

Gaëlle Hallair

CNRS-UMR 8131, Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals