Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

Présentation

ILCEA est la revue portée par l’ILCEA4 (Institut des langues et cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie – E.A. 7356), fédération de 6 équipes internes (CEMRA, CERAAC, CERHIUS, CESC, CREO, GREMUTS) regroupant les recherches des spécialistes des domaines anglophone, germanique, hispanique, slave, oriental ainsi que de la traduction spécialisée et des langues de spécialité. Désireux d’approfondir des coopérations depuis longtemps actives, les chercheurs de ces disciplines souhaitent, grâce à la mise en ligne, proposer leurs travaux à un public plus large. ILCEA se réclame d’une conception moderne des humanités et s’intéresse à tous les aspects des cultures, à l’histoire et à l’actualité des pays et des aires politiques et culturelles, aux genres et aux formes ainsi qu'au passage d’une langue ou d’un lexique à l’autre.
Paraissant désormais quatre fois par an, la revue propose des numéros thématiques qui font l’objet d’appels à contributions.

Dernier numéro en ligne
30 | 2018
Création culturelle et territoires : de l’histoire au mythe, du réel à l’utopie

Sous la direction de Monica Balda-Tillier, Myriam Geiser, François Genton et Jean-Yves Tizot

Ce numéro thématique s’intéresse à la dimension territoriale des disciplines culturelles dans une optique comparative et complémentaire. La question traitée vise à rapprocher, renouveler et dynamiser ce que furent les études dites « littéraires », voire celles qui touchent à la « civilisation », en donnant aux spécialistes la possibilité d’étudier les relations souvent contradictoires entre création culturelle et territoire, la création rendant compte d’un territoire donné et des tensions qui lui sont propres, mais le territoire étant lui aussi une projection des créations culturelles (nation, région, utopie, etc.).

La méthode est liée au questionnement sur les relations entre création et territoire, en tant que lieu de création et lieu créé. Il s’agit d’étudier la création culturelle au sens large du terme, arts visuels, écrits, mais aussi pensée, et de dynamiser les contenus culturels liés à l’enseignement des langues maternelles et étrangères, en les reliant et en gagnant une distance critique. Cette distance critique et cette dimension nouvelle font l’originalité de la démarche. Il est évident que cette démarche apporte une réponse plus appropriée aux interrogations actuelles sur le devenir de la transmission culturelle, notamment dans le système scolaire : au lieu de parier sur une foi quasiment magique en les vertus de l’outil informatique, dont des milieux très éloignés de toute pensée critique savent se servir fort bien, il s’agit d’inciter à penser sa culture et celles des autres avec la même distance critique, ce qui n’empêche en rien des jugements négatifs ou positifs sur la beauté de telle œuvre ou l’intérêt de telle pensée…

Actualités

Calenda - Journées d'étude

Calenda - Europe

Calenda - Amériques

  • OpenEdition Journals