Navigation – Plan du site
Notes bibliographiques

Quelques ouvrages récents sur la Guerre de libération
et la période antérieure (publiés en Algérie et en France)

Hassan Remaoun
p. 288-292

Texte intégral

1L’« Année de l’Algérie en France » (2002-2003) et la commémoration du cinquantenaire de la guerre de libération (2004) auront contribué à enrichir la bibliographie (ouvrages, numéros spéciaux de revue, articles de presse) traitant de l’Algérie d’une manière générale et du mouvement national et de la guerre de libération en particulier, et ce dans les deux pays concernés. Nous nous contenterons, dans cette note, de signaler quelques livres qui touchent à la problématique de ce numéro d’Insaniyat, en les mettant cependant, si nécessaire, en relation avec des publications antérieures.

  • 1 Editions, La Tribune, Alger, 2004.

2Tout d’abord deux ouvrages collectifs, conçus l’un en Algérie, l’autre en France, mais avec des auteurs Algériens et Français (une vingtaine pour le premier ouvrage, un peu plus pour le second) dont on retrouvera parfois la signature dans les deux publications. Édité par le quotidien La Tribune, sous la direction éditoriale de Hassan Bachir-Chérif et la coordination de Abdelmajid Merdaci, le 1er novembre 1954. La nuit rebelle1 offre un éclairage en huit parties, sur l’année 1954, les Algériens et la question nationale, le courant indépendantiste, l’option armée, l’été des ruptures, les fondateurs, le FLN et, enfin, le 1er novembre 1954, avec des illustrations et documents biographiques.

  • 2 Ed. Robert Laffont, Paris, 2004 ; Chihab Ed., Alger, 2004.

3Mohammed Harbi et Benjamin Stora ont dirigé, pour leur part, la publication de la Guerre d’Algérie 1954-2004. La fin des amnésies2, ouvrage en deux volumes qui traite de la question à travers quatre thématiques : les institutions, les acteurs, les violences et les représentations. Avec une riche bibliographie de près de deux cents ouvrages classés par rubrique renvoyant au contenu de la publication : ouvrages généraux ; mémoires et représentations autour de la guerre ; ouvrages sur les groupes engagés ; sur l’opposition française à la guerre ; le FLN et les Algériens ; l’OAS ; les pieds-noirs et les juifs d’Algérie ; les harkis ; les immigrés algériens et le 17 octobre 1961 ; les femmes dans la guerre ; biographies, autobiographies, Mémoires des principaux acteurs français puis algériens, et enfin les photos de la guerre.

4Si leurs angles d’approche et les aspects abordés ne se recoupent pas tout à fait, la Nuit rebelle et la Fin de l’amnésie allient rigueur dans l’exposé et pluralité de points de vue, les directeurs du second précisant même devoir se distancier de deux contributions « dont l’analyse se fonde sur la négation du fait national algérien ». Ils sont utiles au spécialiste, et relativement abordables par le grand public qui s’intéresse à la guerre de libération. Ce sont là des caractéristiques partagées par d’autres ouvrages récents, parmi lesquels nous citerons ceux de :

    • 3 Ed. Paris-Méditerranée, Paris, 2003 ; Ed. 2000, Alger, 2004.
    • 4 Ed. Rocher noir, Alger, 1999.

    Mahfoud Kaddache, Et l’Algérie se libéra 1954-19623, qui nous présente, en une vingtaine de chapitres illustrés par des documents, un panorama de la période de la guerre qui complète celui présenté par l’auteur pour la période antérieure dans un autre ouvrage intitulé : l’Algérie des Algériens, histoire d’Algérie 1830-19544.

    • 5 Ed. Fayard, Paris, 2002 ; Casbah Ed., Alger, 2003.
    • 6 Ed. Fayard, Paris, 2004.
    • 7 Ed. Jeune Afrique, Paris, 1981.
    • 8 Casbah Ed., Alger, 2002.
    • 9 Ed. L’Harmattan, Paris ; OPU, Alger, 1981 (2e édition).
    • 10 Tome 1, Ed. du Shat, Paris, 1990. J-Ch. Jauffret, a de même publié, Soldats en Algérie 1954-1962. E (...)

    Gilbert Meynier, Histoire intérieure du FLN, 1954-19625, un volumineux ouvrage (plus de 800 pages) qui s’achève sur une orientation bibliographique comprenant plus d’un millier de références abordant les multiples aspects de la question (en français, arabe et anglais). C’est un ouvrage critique et parfois « dur » dans l’analyse, mais très documenté et sans doute stimulant pour le lecteur intéressé. Meynier est aussi coauteur avec Mohammed Harbi d’un ouvrage regroupant l’essentiel des archives dont ils disposent intitulé le FLN. Documents et histoire. 1954-19626. Il complète utilement les Archives de la Révolution algérienne, déjà publiées par Mohammed Harbi7, ou même d’autres recueils de documents, tels ceux publiés par Mabrouk Belhocine, le Courrier Alger-le Caire 1954-1956 et le Congrès de la Soummam dans la Révolution8, ou celui traitant de la période antérieure, par Claude Collot et Jean Robert Henry, le Mouvement national algérien. Textes 1912-19549, malheureusement épuisé et nécessitant sans doute une réédition. A ces contributions disponibles en Algérie, on ajoutera aussi d’autres travaux importants comme la série dirigée par Jean-Charles Jauffret, la Guerre d’Algérie par les documents10, à partir des archives du Service historique de l’armée de terre française (SHAT).
    Toujours dans la liste des ouvrages récemment publiés, il faut ajouter quelques autres, moins médiatisés en Algérie :

    • 11 Ed. L’Harmattan, Paris, 2004.

    Jacques Simon, Novembre 1954. La Révolution commence en Algérie11, une approche d’historien qui se veut aussi témoin et acteur, proche de Messali Hadj.

    • 12 Ed. Robert Laffont, Paris, 2004.

    Linda Amiri, la Bataille de France. La Guerre d’Algérie en métropole12 (par une jeune doctorante, ayant déjà publié).

    • 13 Ed. Picard, Paris, 2002.
    • 14 Ed. du CNRS, Paris, 1984.

    Guy Pervillé, Pour une histoire de la guerre d’Algérie13, écrit par un historien qui observe depuis longtemps ce qui se produit sur la question, pour avoir animé notamment pendant plusieurs années la chronique bibliographique sur la guerre publiée par l’Annuaire de l’Afrique du Nord, et déjà écrit les Étudiants algériens de l’Université française 1880-196214.

    • 15 Ed. Economica, Paris, 2002.
    • 16 Ed. PUF, Paris, 1991.

    Jacques Frémeaux, la France et l’Algérie en guerre 1830-1870/1954-196215, par un spécialiste qui ne perd pas de vue la longue durée, auteur de la France et l’Islam depuis 178916.

    • 17 Ed. Aedelsa, Lyon ,2003.
    • 18 Hachette-Littérature, Paris, 1999.

    Claire Mauss-Copeaux, A travers le viseur : Algérie 1955-196217, un travail d’exploration de la mémoire de la guerre en s’appuyant sur quelques 4 000 clichés photographiques pris par des appelés du contingent et après avoir analysé leur témoignage dans un ouvrage précédent, Appelés en Algérie, la parole confisquée18.

    • 19 Ed. le Felin, Paris, 2003.
    • 20 Ed. du Seuil, Paris, 1986, Ed. Rahma, Alger ,1992.
    • 21 GAM, Bruxelles ; Enal, Alger, 1985.

    Jean-Paul Cahn et Klaus-Jürgen Müller, la République fédérale d’Allemagne et la guerre d’Algérie19, ouvrage qui traite de la politique allemande, tiraillée entre la solidarité atlantiste favorable à la France et les nécessités d’ouverture sur le tiers-monde en général et les Etats arabes en particulier (surtout après l’affaire de Suez), domaine où elle est nettement concurrencée par la République démocratique allemande. A cela s’ajoute l’activité des « porteurs de valises » allemands à un moment ou, après la Belgique et la Suisse, la RFA va devenir, à partir de 1957 notamment, un lieu de refuge pour les militants algériens pourchassés en France puis pour la Fédération de France du FLN elle-même, et d’affrontements FLN-MNA. C’est un ouvrage très riche et documenté, avec une bibliographie renvoyant à des centaines de références, et qui complète et développe de façon heureuse les informations données sur la question par Ali Haroun dans la 7e wilaya. La guerre du FLN en France 1954-196220, ou à propos du rôle joué par d’autres pays et qui ont fait l’objet de différents ouvrages, dont on ne citera ici que les actes du colloque organisé à Alger en novembre 1984 et publiés sous le titre Le retentissement de la Révolution algérienne21.

5Pour la période antérieure à 1954, on devra signaler les ouvrages de :

    • 22 Ed. La Découverte, Paris, 2002 ; Casbah Ed., Alger.

    Annie Rey-Goldzeiguer, Aux origines de la guerre d’Algérie 1940-1945. De Mers-el-Kébir aux massacres du Nord-Constantinois22. Il s’agit d’un panorama socio-politique de l’Algérie durant la seconde guerre mondiale, depuis le régime de Vichy et jusqu’aux massacrex du 8 mai 1945 présageant l’insurrection de 1954.

    • 23 Ed. GF Flammarion, Paris, 2003.

    Alexis de Tocqueville, Sur l’Algérie23, textes du célèbre juriste et politologue, regroupés en un Livre de poche, par Seloua Luste Boulbina.

    • 24 Ed. Hachette Littératures, Paris, 2002.

    Daniel Rivet, le Maghreb à l’épreuve de la colonisation24, œuvre qui confronte les processus de colonisation, en Algérie, Tunisie et Maroc.

    • 25 Ed. La Découverte, Paris, 2003.

    Gilles Manceron, Marianne et les colonies. Une introduction à l’histoire coloniale de la France25. Une bonne confrontation entre la réalité coloniale, des origines aux indépendances, et les présupposés en France de l’idéologie républicaine et des droits de l’homme. Le cas de l’Algérie occupe évidemment une place importante dans l’argumentaire de l’auteur, par ailleurs rédacteur en chef de la revue de la Ligue des droits de l’homme en France, Hommes et Libertés.

6Des ouvrages ont aussi été réédités, parmi lesquels :

    • 26 Ed. La Découverte et Syros, Paris, 2001 ; Réédition la Découverte, Paris, 2004.
    • 27 Ed. Gallimard, Paris, 2001.

    Sylvie Thénaud, Une drôle de justice. Les magistrats dans la guerre d’Algérie26. C’est un sujet qui avait fait l’objet d’une thèse de doctorat soutenue par l’auteur en 1999. Ouvrage très documenté sur l’instrumentalisation de la justice française en Algérie durant une guerre de libération que les autorités en place s’évertuaient à faire passer pour de simples opérations de « maintien de l’ordre », et de répression de « délinquants et criminels passibles des tribunaux », avec en prime une véritable couverture accordée à l’armée dans son entreprise de répression, y compris l’usage de la torture et des assassinats et autres disparitions forcées. L’ouvrage de Sylvie Thénaud vien t compléter un autre travail de thèse publié par Raphaëlle Branche, sous le titre, la Torture et l’armée pendant la guerre d’Algérie27, ainsi que l’ouvrage de Gilles Manceron dont il a été question plus haut.

    • 28 Ed. Ennahda, Alger, 2004.

    Moubarek Ben Mohammed el-Mili, en deux volumes, Târîkh al-Djazair fî al-qadîm wa al-hadîth28, un des livres fondateurs de l’histoire nationale en Algérie, préfacé et corrigé par Mohammed el-Mili.

    • 29 Casbah Ed., Alger, 2003.

    Mostefa Lacheraf, Des noms et des lieux. Mémoires d’une Algérie oubliée29, ouvrage publié cette fois-ci avec un index patronymique, mais malheureusement non toponymique.

    • 30 Ed. Flammarion, Paris, 1969 ; Cérès Ed., Tunis, 2004.
    • 31 Union Générale d’Editions (Collection 10-18), Paris, 1976.

    Lucette Valensi, enfin, le Maghreb (1790-1830) avant la prise d’Alger30, un classique toujours utile pour comprendre le contexte pré-colonial. Cet ouvrage aura contribué, au même titre que Marxisme et Algérie, textes de Marx/Engels31, présenté et traduit par René Gallissot et Gilbert Badia, à initier, avec d’autres textes, le débat alors en vogue sur le caractère de la formation sociale de l’Algérie pré-coloniale.

7Une pensée pour Gilbert Badia qui nous a récemment quittés.

Haut de page

Notes

1 Editions, La Tribune, Alger, 2004.

2 Ed. Robert Laffont, Paris, 2004 ; Chihab Ed., Alger, 2004.

3 Ed. Paris-Méditerranée, Paris, 2003 ; Ed. 2000, Alger, 2004.

4 Ed. Rocher noir, Alger, 1999.

5 Ed. Fayard, Paris, 2002 ; Casbah Ed., Alger, 2003.

6 Ed. Fayard, Paris, 2004.

7 Ed. Jeune Afrique, Paris, 1981.

8 Casbah Ed., Alger, 2002.

9 Ed. L’Harmattan, Paris ; OPU, Alger, 1981 (2e édition).

10 Tome 1, Ed. du Shat, Paris, 1990. J-Ch. Jauffret, a de même publié, Soldats en Algérie 1954-1962. Expériences contrastées des hommes du contingent, Ed. Autrement, Paris, 2001 et 2004, et dirigé en collaboration avec Maurice Vaïsse, Militaires et guérillas dans la Guerre d’Algérie, Ed. Complexe, Bruxelles, 2001, et en collaboration avec Charles-Robert Ageron, les actes du Colloque tenu en octobre 2002 au CNRS et publiés sous le titre, Des hommes et des femmes en guerre d’Algérie, Ed. Autrement, Paris, 2003 et 2004.

11 Ed. L’Harmattan, Paris, 2004.

12 Ed. Robert Laffont, Paris, 2004.

13 Ed. Picard, Paris, 2002.

14 Ed. du CNRS, Paris, 1984.

15 Ed. Economica, Paris, 2002.

16 Ed. PUF, Paris, 1991.

17 Ed. Aedelsa, Lyon ,2003.

18 Hachette-Littérature, Paris, 1999.

19 Ed. le Felin, Paris, 2003.

20 Ed. du Seuil, Paris, 1986, Ed. Rahma, Alger ,1992.

21 GAM, Bruxelles ; Enal, Alger, 1985.

22 Ed. La Découverte, Paris, 2002 ; Casbah Ed., Alger.

23 Ed. GF Flammarion, Paris, 2003.

24 Ed. Hachette Littératures, Paris, 2002.

25 Ed. La Découverte, Paris, 2003.

26 Ed. La Découverte et Syros, Paris, 2001 ; Réédition la Découverte, Paris, 2004.

27 Ed. Gallimard, Paris, 2001.

28 Ed. Ennahda, Alger, 2004.

29 Casbah Ed., Alger, 2003.

30 Ed. Flammarion, Paris, 1969 ; Cérès Ed., Tunis, 2004.

31 Union Générale d’Editions (Collection 10-18), Paris, 1976.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hassan Remaoun, « Quelques ouvrages récents sur la Guerre de libération
et la période antérieure (publiés en Algérie et en France)
 », Insaniyat / إنسانيات, 25-26 | 2004, 288-292.

Référence électronique

Hassan Remaoun, « Quelques ouvrages récents sur la Guerre de libération
et la période antérieure (publiés en Algérie et en France)
 », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 25-26 | 2004, mis en ligne le 14 août 2012, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/insaniyat/6603 ; DOI : 10.4000/insaniyat.6603

Haut de page

Auteur

Hassan Remaoun

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page