Navigation – Plan du site
Revue des revues

Migrations entre les deux rives du Sahara. Autrepart, Revue de sciences sociales du Sud, n° 36, Paris, I.R.D., Editions Armand Colin, 2005. 199 p

Abed Bendjelid
p. 109-110

Texte intégral

1Voila une revue des sciences sociales qui mérite d’être connue et lue en Algérie en raison de la qualité des dossiers présentés qui, du reste sont proches des préoccupations de la recherche maghrébine et de la réalité des pays du Sud et ce, dans les champs du développement de l’économie, de la société et de l’espace.

2Ainsi, cette livraison portant sur « Les migrations entre les deux rives du Sahara », thème d’actualité et d’avenir est certes un sujet fécond, mais qui demeure malheureusement peu abordé par les chercheurs algériens car il est, trop souvent, occulté dans le discours officiel ; ce qui transparaît à travers l’ensemble des articles élaborés dans ce numéro.

3En dépit de la faiblesse de la diffusion de données statistiques officielles par de très nombreux pays, les flux migratoires de « l’Afrique subsaharienne en direction de l’Afrique du Nord prennent une ampleur inédite » depuis la décennie 1990, affirment clairement les deux coordinateurs Sylvie Bredeloup et Olivier Pliez, qui ajoutent que « les Etats du Maghreb sont aujourd’hui soumis à de fortes pressions pour lutter contre ces migrations irrégulières et ont été conduits notamment à réviser les conditions d’entrée, de séjour et d’emploi des étrangers dans leur pays ». A travers les textes, nous pouvons souligner que la discontinuité, observée dans les relations entretenues entre les différents gouvernements du continent africain, a systématiquement permis aux migrants d’élaborer des stratégies renouvelées modifiant les itinéraires et s’adaptant de fait, à la conjoncture géopolitique africaine.

4Dans cet ordre d’idée, la fermeture de la frontière entre deux Etats du Monde arabe a entraîné un déclassement de la piste transsaharienne reliant le Soudan à la Libye obligeant de fait, les migrants à se forger d’autres itinéraires migratoires (Martine Drozdz et Olivier Pliez) ; plus à l’ouest. Ainsi est exposé le cas de la route liant Agadez du Niger à Sebha en Libye montrant la déliquescence des institutions publiques et de leurs agents qui rançonnent le long du trajet les migrants illégaux (julien Brachet).

5D’autres études de cas géographiquement plus localisés attestent de la complexité des tentatives migratoires des subsahariens dans les différents pays du Maghreb : à Nouadhibou en Mauritanie (Cheikh Oumar Ba et Armelle Choplin), à Casablanca au Maroc où commerçants et aventuriers s’installent (Anaik Pian), à Tunis en Tunisie où les échanges financiers et culturels avec l’Afrique permettent de modifier la perception locale des étrangers (Hassen Boubakri et Sylvie Mazella), à Tripoli en Libye où des circonstances politiques nationales peuvent réorienter des flux migratoires comme ceux des burkinabés (Sylvie Bredeloup et Mahamadou Zongo), en Algérie enfin où la croissance des villes sahariennes attirent des subsahariens de diverses horizons (SassiaSpiga). Pour clore ce dossier, le dernier essai se rapporte au champ sociologique liant les aspects religieux et commerciaux des Mourides rayonnant sur l’Afrique, Le Monde arabe et l’Europe (Sophie Bava).

6A travers ce numéro d’un intérêt certain, le thème traité interpelle les algériens à la fois le personnel politique responsable et les chercheurs pour s’ouvrir sur ce champ fécond qui ‘travaille’ l’espace national et que nous ne pouvons plus occulter car par la force des choses, l’Algérie devient aujourd’hui, à la fois un pays de transit et un lieu de fixation de migrants subsahariens et arabes, voire asiatiques ; c’est dire enfin, l’urgence à prendre au sérieux la réalité de ce phénomène mondialisé.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Abed Bendjelid, « Migrations entre les deux rives du Sahara. Autrepart, Revue de sciences sociales du Sud, n° 36, Paris, I.R.D., Editions Armand Colin, 2005. 199 p », Insaniyat / إنسانيات, 43 | 2009, 109-110.

Référence électronique

Abed Bendjelid, « Migrations entre les deux rives du Sahara. Autrepart, Revue de sciences sociales du Sud, n° 36, Paris, I.R.D., Editions Armand Colin, 2005. 199 p », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 43 | 2009, mis en ligne le 17 avril 2012, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/insaniyat/755

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page