Navigation – Plan du site
  • Logo Ministère de la Culture
  • Les moulages : un patrimoine, des techniques, des praticiens

    Éphémères musées d’archéologie médiévale. La collection de moulages de l’humble M. Malzieux

    Ephemeral museums of medieval archaeology. The collection of plaster casts of the humble Monsieur Malzieux
    Jean-Marc Hofman

    Résumés

    Demandée dès la constitution de la commission des Monuments historiques et rappelée au lendemain de la révolution de 1848, la création d’un musée de moulages de sculpture médiévale française ne fut décidée qu’en 1879, avec l’engagement de Jules Ferry en faveur du projet de musée de Sculpture comparée d’Eugène Viollet-le-Duc. Vingt-quatre ans plus tôt, l’architecte s’était fait le porte-parole d’un modeste mouleur, Auguste Malzieux. Viollet-le-Duc proposait de réunir au Louvre la formidable collection de Malzieux, composée d’estampages de sculptures françaises du XIe au XVIe siècle. Les historiographes ont généralement reconnu cette proposition comme une étape de la genèse du musée de Sculpture comparée, sans toutefois en estimer l’importance et la destinée. Centrée sur la personnalité d’Auguste Malzieux, cette recherche inédite révèle que les collections de cet illustre inconnu furent non seulement rassemblées au sein d’un éphémère « musée d’Archéologie du Moyen Âge », mais trouvèrent encore de nouvelles fortunes.

    Haut de page

    Texte intégral

    L’auteur exprime ses remerciements à Carole Lenfant, responsable du fonds Geoffroy-Dechaume au musée des Monuments français/Cité de l’architecture et du patrimoine, à Guillaume Marchand, architecte à la Cité de l’architecture et du patrimoine et à Béatrice de Parseval, du Centre des monuments nationaux/Sainte-Chapelle.

    Communication présentée lors des journées d’étude « Le moulage. Pratiques historiques et regards contemporains » organisées par la Cité de l’architecture et du patrimoine et le musée du quai Branly, les 14 et 15 novembre 2012.

    • 1 - Arch. nat., archives des Musées nationaux (AMN), Y2.

    1Au lendemain de la révolution de février 1848, à l’avènement de la Seconde République, la création d’un musée de moulages de sculpture médiévale française est rappelée par les acteurs de la restauration des monuments historiques. La première proposition prit la forme d’une pétition adressée à un ministre du gouvernement provisoire le 24 avril 18481. « Depuis longtemps déjà » est-il indiqué, « les artistes architectes, sculpteurs et peintres, réclamaient vainement l’établissement d’un musée de moulages dans lesquels