Navigation – Plan du site
  • Logo Ministère de la Culture
  • Éditorial : Le patrimoine religieux des XIXe et XXe siècles - 2ème partie

    Judith Kagan et Bernard Toulier

    Texte intégral

    Figure 1

    Figure 1

    Église Saint-Pierre de Firminy-Vert. Phot. Bernard Toulier, 2009.

    © FLC.

    • 1 Les communications présentées lors de ce stage portent le label INP en fin de document.
    • 2 Église Saint-Pierre de Firminy-Vert. L’église est commandée par Eugène Claudius-Petit, maire de Fir (...)

    1Au cours des deux dernières décennies, le patrimoine religieux a fait l’objet d’une attention soutenue comme en témoignent les nombreuses publications, articles de recherches, colloques et conférences produits par les universitaires, les professionnels du patrimoine, les responsables religieux ou même politiques. En 2008, le comité du patrimoine cultuel du ministère de la Culture et de la Communication a organisé un colloque sur le thème de la sauvegarde des églises urbaines et rurales. En juin 2008, l’Institut national du Patrimoine a proposé à l’attention des professionnels du patrimoine un stage sur le thème de la connaissance et de la protection du patrimoine religieux des XIXe et XXe siècles1. Un certain nombre d’études ici présentées en sont issues2. (fig. n°1)

    2Outre la volonté légitime de faire avancer la connaissance scientifique, les préoccupations quant au devenir de ce patrimoine s’accroissent à mesure que diminuent ou se modifient la fréquentation des édifices et les pratiques.

    Figure 2

    Figure 2

    Église Saint-Jean-de-Montmartre, Paris. Vue de la nef, voûtes en ciment armé, vitraux et orgue. Église réalisée entre 1894 et 1904 par l’architecte Anatole de Baudot. Inscrite au titre des Monuments historiques le 15 mars 1996. Phot. Bernard Toulier, 2006.

    3Aussi l’objectif principal de ce numéro d’In Situ, revue des patrimoines, consacré au patrimoine religieux des XIXe et XXe siècles, est-il de tenter un bilan des connaissances acquises dans ce domaine tant du point de vue de l’histoire de l’art, de l’histoire de l’architecture et de l’histoire des usages et pratiques que des instruments de recherche (archives, bibliographie, bases de données...), de mettre en exergue les particularités et les caractéristiques de ce patrimoine et d’examiner la pertinence des outils théoriques et pratiques utiles à l’étude, l’évaluation, la reconnaissance, la conservation et la mise en valeur du patrimoine existant. (fig. n°2)

    4Deux numéros (11 et 12) ont été nécessaires pour aborder ces divers aspects.

    Haut de page

    Notes

    1 Les communications présentées lors de ce stage portent le label INP en fin de document.

    2 Église Saint-Pierre de Firminy-Vert. L’église est commandée par Eugène Claudius-Petit, maire de Firminy de 1953 à 1971 comme élément d’un centre civique comprenant une unité d’habitations, un stade et une maison de la culture. Le Corbusier réalise les études pour l’église entre 1961 et 1964, mais les travaux ne commenceront qu’en 1971. Jusqu’ en 1976, la construction en béton des cinq premiers niveaux se poursuit, mais le manque de fonds empêche de terminer la construction : l’église reste inachevée. Ils ont repris en 2004 sous la direction de José Oubrerie qui avait collaboré au projet, pour s’achever en 2006. Inauguré par Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la culture et de la communication le 29 novembre 2006. La partie basse sert d’annexe au Musée d’art moderne de Saint-Étienne. Les parties construites de l’édifice sont classées au titre de la loi sur les Monuments historiques par arrêté du 3 juin 1996 et l’ensemble classé en totalité en 2009. L’ensemble architectural de Le Corbusier à Firminy est proposé pour figurer sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

    Haut de page

    Table des illustrations

    Titre Figure 1
    Légende Église Saint-Pierre de Firminy-Vert. Phot. Bernard Toulier, 2009.
    Crédits © FLC.
    URL http://journals.openedition.org/insitu/docannexe/image/4658/img-1.jpg
    Fichier image/jpeg, 892k
    Titre Figure 2
    Légende Église Saint-Jean-de-Montmartre, Paris. Vue de la nef, voûtes en ciment armé, vitraux et orgue. Église réalisée entre 1894 et 1904 par l’architecte Anatole de Baudot. Inscrite au titre des Monuments historiques le 15 mars 1996. Phot. Bernard Toulier, 2006.
    URL http://journals.openedition.org/insitu/docannexe/image/4658/img-2.jpg
    Fichier image/jpeg, 568k
    Haut de page

    Pour citer cet article

    Référence électronique

    Judith Kagan et Bernard Toulier, « Éditorial : Le patrimoine religieux des XIXe et XXe siècles - 2ème partie », In Situ [En ligne], 12 | 2009, mis en ligne le 03 novembre 2009, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/insitu/4658

    Haut de page

    Auteurs

    Judith Kagan

    Conservateur général du patrimoine, sous-direction des monuments historiques et des espaces protégés, direction de l'architecture et du patrimoine, ministère de la Culture et de la Communication. judith.kagan@culture.gouv.fr

    Articles du même auteur

    Bernard Toulier

    Conservateur général du patrimoine, sous-direction de l'archéologie, de l'ethnologie, de l'inventaire et du système d'information, direction de l'architecture et du patrimoine, ministère de la Culture et de la Communication. bernard.toulier@culture.gouv.fr

    Articles du même auteur

    Haut de page

    Droits d'auteur

    Licence Creative Commons
    In Situ Revues des patrimoines est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

    Haut de page