Navigation – Plan du site
La toile blanche d'Edward Hopper

La toile blanche d'Edward Hopper

Jean-Pierre Devillers, La toile blanche d'Edward Hopper, Arte éditions, 2012.
Notice publiée le 20 décembre 2012

Présentation de l'éditeur

Les multiples références à ses œuvres dans le cinéma contemporain et la reproduction intensive de quelques-unes de ses peintures, ont rendu l’univers d’Edward Hopper familier à un large public. Sa figuration inclassable tisse un dialogue entre les apparences et la lumière, les évidences et les énigmes.

En s’attachant à la vie personnelle de l’artiste dans le contexte de l’Amérique du XXe siècle, La Toile blanche d’Edward Hopper témoigne de l’indépendance farouche d’un peintre, conscient des enjeux de l’art de son temps, hostile à l’enfermement auquel pouvait le conduire un art moderne américain opposant réalisme et abstraction.

Durée : 51 minutes.

Haut de page