Navigation – Plan du site
Inégalités et justice sociale

Inégalités et justice sociale

François Dubet (dir.), Inégalités et justice sociale, Paris, La Découverte, coll. « Recherches », 2014, ISBN : 978-2-7071-7842-8.
Notice publiée le 24 juin 2014

Présentation de l'éditeur

La dénonciation globale des inégalités sociales ne suffit pas, car toutes les inégalités ne se « valent » pas : certaines sont visibles, d’autres le sont moins, certaines sont perçues comme injustes, d’autres ne le sont pas. Il ne suffit donc pas de décrire et de mesurer les inégalités sociales, il faut aussi savoir ce que nous en faisons et comment elles affectent plus ou moins profondément la vie et l’action des individus. Tel est l’objet de ce livre collectif original, organisé en quatre thèmes.

Alors que les inégalités sociales se creusent, la représentation des inégalités en termes de classes s’estompe. Alors que la conscience des inégalités semble s’accentuer, mais sans déboucher pour autant sur des formes d’action collective intégrées et fortement organisées. Comment construire une lecture de la vie sociale à partir des inégalités ? Comment se constitue l’« économie morale » de ceux qui sont confrontés aux plus violentes de ces inégalités ?

La définition des inégalités est toujours associée à des principes de justice. En ce domaine, sociologie et philosophie politique ont partie liée : il faut savoir quels sont les principes de justice mobilisés par les individus qui fondent les sentiments d’injustice. Par ailleurs, les inégalités sociales ne sont pas seulement des faits, ce sont aussi des expériences affectant l’identité des acteurs et les interactions sociales participant à la production des inégalités. Comment vit-on avec les inégalités sociales, comment s’en accommode-t-on plus ou moins, comment l’expérience des injustices est-elle construite, comment se mobilise-t-on contre les inégalités ? Enfin, si les sociologues sont souvent devenus des spécialistes des inégalités sociales, il faut se demander en quoi leur travail et leur critique sont susceptibles de peser sur la vie politique et sociale. En fait, il importe de se demander si la sociologie est utile et comment.

Avec des contributions de : Anne Barrère, Luc Boltanski, Fabienne Brugère, Alain Caillé, Jacques Donzelot, François Dubet, Marie Duru-Bellat, Michel Forsé, Michèle Lamont, Didier Lapeyronnie, Catherine Marry, Danilo Martuccelli, Alain Renaut, Pierre Rosanvallon, Dominique Schnapper, François de Singly, Marc-Henri Soulet, Nikola Tietze, Alain Touraine, Michel Wieviorka.

Haut de page

Auteur

François Dubet (dir.)

 Fançois Dubet est professeur de sociologie à l’université Bordeaux-II, directeur d’études à l’EHESS et membre du CADIS. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur les mouvements sociaux, la marginalité juvénile, l’éducation, le travail ou la théorie sociologique et, notamment, de : L’Expérience sociologique (La Découverte, coll. « Repères », 2007), À quoi sert vraiment un sociologue ? (Armand Colin, 2011), Pourquoi moi ? L’expérience des discriminations (Seuil, 2013).

Publications du même auteur

Haut de page