Skip to navigation – Site map
Les Amazones

Les Amazones

Quand les femmes étaient les égales des hommes (VIIIe siècle avant J-C-Ier siècle après J-C)
Adrienne Mayor, Les Amazones. Quand les femmes étaient les égales des hommes (VIIIe siècle avant J-C-Ier siècle après J-C), Paris, La Découverte, 2017, 560 p., traduit de l'anglais (États-Unis) par Philippe Pignarre, préface de Violaine Sebillotte Cuchet, ISBN : 978-2-7071-9466-4.
Notice published 12 September 2017

Publisher's presentation

Depuis l'Iliade (VIIIe siècle av. J.-C.) jusqu'à Pompée et ses expéditions militaires en Orient (Ier siècle av. J.-C.), en passant par Alexandre le Grand, les mythiques Amazones ont toujours fasciné les Grecs, puis les Romains : des guerrières qui rivalisaient avec les héros grecs par leur courage et leurs prouesses militaires, mais qui ressemblaient aussi aux Barbares – la légende disait qu'elles se coupaient le sein gauche pour tirer à l'arc et qu'elles se débarrassaient de leurs enfants mâles.
Mais les Amazones sont-elles seulement un mythe, un fantasme terrifiant inventé par les Grecs et les Romains ? Que peuvent-elles nous apprendre sur la réalité des civilisations avec lesquelles les Grecs étaient en relations commerciales ou guerrières ? Dans ce livre qui fera date, Adrienne Mayor révèle que les Amazones trouvent leur origine dans la réalité historique et met à bas le mythe selon lequel il n'y aurait jamais eu de femmes guerrières.
Les découvertes archéologiques faites dans ces immenses étendues où nomadisaient les Scythes – et donc les Amazones décrites par Hérodote – ont permis d'identifier sans doute possible les restes de guerrières mortes au combat. On a longtemps cru qu'un squelette accompagné d'armes était celui d'un homme. Les analyses modernes (en particulier génétiques) montrent que c'est faux dans un nombre considérable de cas ! Il n'y a jamais eu de guerrières se mutilant la poitrine ou tuant leurs fils, mais il y a eu des tribus scythes où les femmes combattaient à l'égal des hommes.
Adrienne Mayor se lance à leur poursuite et nous invite à un fabuleux voyage historique jusqu'aux confins de la Chine.

Top of page

Author

Adrienne Mayor

Adrienne Mayor est chercheuse à l’université Stanford.

Top of page