Navigation – Plan du site
La théorie de l'équilibre général

La théorie de l'équilibre général

Claire Pignol, La théorie de l'équilibre général, Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, coll. « Les savoirs mieux », 2017, 131 p., ISBN : 978-2-7574-1583-2.
Notice publiée le 21 novembre 2017

Présentation de l'éditeur

Des agents qui décident indépendamment les uns des autres peuvent-ils coordonner leurs activités ? Depuis le XVIIIe siècle, la pensée économique répond à l'aide d'une intuition : une coordination est possible grâce au mécanisme des prix. La théorie de l'équilibre général explore cette intuition. Elle établit les conditions dans lesquelles des prix existent tels que les décisions individuelles sont compatibles entre elles.
Elle constitue ainsi la théorie d'une société qui conçoit sa cohérence à partir des choix des individus qui la composent. Toutefois, la théorie de l'équilibre général a produit sa propre critique. L'examen du processus concurrentiel, tout comme l'ambition de déduire un choix social à partir des préférences individuelles, réduisent la portée de ses résultats positifs : l'équilibre social ne peut résulter des seuls choix individuels souverains.
L'étude de la théorie économique soulève dès lors une question de philosophie politique : une société se conçoit-elle seulement à partir d'individus ?

Haut de page

Auteur

Claire Pignol

Historienne de la pensée économique, maître de conférences en économie à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Claire Pignol travaille sur les conceptions du marché et de l'agent dans la théorie économique et la philosophie politique et morale, ainsi que sur les représentations de l'économie dans la littérature.

Haut de page