Navigation – Plan du site
Des Suisses au coeur de la traite négrière

Des Suisses au coeur de la traite négrière

De Marseille à l’Île de France, d’Amsterdam aux Guyanes (1770–1840)
Olivier Pavillon, Des Suisses au coeur de la traite négrière. De Marseille à l’Île de France, d’Amsterdam aux Guyanes (1770–1840), Lausanne, Éditions Antipodes, coll. « Histoire », 2017, 160 p., préface d'Olivier Grenouilleau, postface de Gilbert Coutaz, ISBN : 9782889011308.
Notice publiée le 01 décembre 2017

Présentation de l'éditeur

La participation de Suisses à la traite négrière et à la colonisation reste un thème trop peu connu de l’histoire suisse. Au travers de trois cas de figure, ce livre explore les rapports de certain d’entre eux avec le trafic maritime et l’économie esclavagiste.

Avec les Larguier des Bancels d’abord, on suit une famille franco-suisse dans le mouvement qui voit des centaines de Français et d’Européens se précipiter vers l’Île de France (île Maurice), vers 1750, dans l’espoir d’y faire rapidement fortune. La société D’Illens, van Berchem, Roguin et Cie est concernée, quant à elle, par le placement de capitaux vaudois dans le commerce marseillais, notamment négrier, de la fin du XVIIIe siècle. On suit, pour finir, Alfred Berthoud, issu de la bourgeoisie neuchâteloise, qui tente sa chance au Surinam néerlandais.

Pour reprendre les termes d’Olivier Grenouilleau dans sa préface, Olivier Pavillon restitue "avec précision et nuances ces trajectoires individuelles et familiales s’inscrivant dans la grande histoire".

Haut de page

Auteur

Olivier Pavillon

Olivier a été directeur du Musée historique de Lausanne durant de nombreuses années.

Haut de page