Navigation – Plan du site
Une histoire sans traces ?

Une histoire sans traces ?

Le patrimoine matériel russe et la culture mémorielle actuelle
Ewa Bérard, Luba Jurgenson (dir.), Une histoire sans traces ? Le patrimoine matériel russe et la culture mémorielle actuelle, Paris, Editions Pétra, coll. « Usages de la mémoire », 2017, 159 p., ISBN : 9782847431834.
Notice publiée le 17 janvier 2018

Présentation de l'éditeur

Pour penser la dimension mémorielle de l’imaginaire spatial et de l’appropriation symbolique de l’espace, cet ouvrage interroge les traces – urbaines, muséales ou paysagères – d’un passé partagé visible ou caché, assumé ou refoulé. Alors que l’espace russe présente un intérêt tout particulier pour l’étude des rapports entre patrimoine, histoire et mémoire, il fait figure de parent pauvre dans la vaste bibliographie internationale consacrée à la mémoire architecturale et muséale. Ce recueil vise, parmi d’autres objectifs, à replacer la question du patrimoine matériel russe dans le paysage culturel européen.
Il était convenu, au XIXe siècle d’opposer la « jeune » Russie à la « vieille Europe ». Aujourd’hui, la Russie revendique fort son riche passé, mais est-elle prête à en prendre soin et à faire des sacrifices pour le conserver ?
Au cours des soixante-dix ans de son histoire, l’Union soviétique a été le terrain d’une modernisation industrielle et urbaine à pas forcé et d’une rupture radicale avec le passé pré-révolutionnaire. La destruction massive de l’héritage matériel et spirituel s’est poursuivie durant des décennies. La postérité de cette disruption oeuvre encore aujourd’hui dans l’imaginaire social et spatial, modèle le visage des villes et joue dans les politiques patrimoniales. A côté des contributions historiques sur l’histoire du patrimoine architectural au XIXe siècle, le recueil présente des études sociologiques et ethnologiques sur les pratiques mémorielles de la société russe de nos jours et des études sur ce pan fondamental de l’histoire russe que représente « l’archipel du Goulag ». La mémoire matérielle du Goulag – ses traces – est mise en relation avec les pratiques de mémorialisation des violences dans le monde.

Haut de page

Auteurs

Ewa Bérard (dir.)

Elle est chercheur CNRS et historienne de la Russie. Ses travaux portent, entre autres, sur l’histoire urbaine, l’histoire de Saint-Pétersbourg, l’histoire du patrimoine architectural dans leurs aspects russe et international.

Luba Jurgenson (dir.)

Professeur de Littérature russe à Paris-Sorbonne et auteur, entre autres, des monographies L'Expérience concentrationnaire est-elle dicible? (Monaco, Le Rocher, 2003) et Création et tyrannie (Sulliver, 2009).

Publications du même auteur

Haut de page