Navigation – Plan du site
Le passage par la violence en politique

Le passage par la violence en politique

Laurent Bonelli (dir.), « Le passage par la violence en politique », Cultures & Conflits, n° 81/82, 2011, 240 p., L'Harmattan, ISBN : 9782296560864.
Notice publiée le 11 octobre 2011

Présentation de l'éditeur

Ce numéro de Cultures & Conflits invite à explorer les configurations sociales, historiques et politiques afin de mieux comprendre la violence politique, en refusant tout « exceptionnalisme méthodologique ». Le dossier s’ouvre sur le cas de l’Allemagne avec une traduction inédite d’un texte de Norbert Elias portant sur le conflit générationnel comme mode explicatif de la violence politique. Les autres contributions traitent tour à tour des violences syndicales, du lien entre des militants, leur organisation et la violence, à travers des trajectoires collectives ou individuelles. Le passage par la violence en politique n’est pas le résultat d’un « dysfonctionnement » ni d’une « subjectivité pathologique » réservée à des fanatiques, à des individus manipulés ou frustrés. Il s’inscrit dans des configurations sociales qu’il faut étudier dans toute leur singularité, en faisant varier les niveaux d’analyse. Outre ce dossier sur la violence en politique, ce numéro de Cultures & Conflits inaugure une nouvelle rubrique, le « Forum », qui présente ici diverses contributions autour de la situation des Roms en Europe. Ce forum permet un retour sur une « actualité » qui a agité le monde politico-médiatique sans que l’on puisse se satisfaire des explications communes qui ont été avancées.

Haut de page