Navigation – Plan du site
Le Naturalisme dans les sciences sociales

Le Naturalisme dans les sciences sociales

Actes du colloque international de sociologie des 4, 5 et 6 mai 2010
Gérald Bronner, Romy Sauvayre (dir.), Le Naturalisme dans les sciences sociales. Actes du colloque international de sociologie des 4, 5 et 6 mai 2010, Éditions Hermann, coll. « Société et pensées », 2011, 370 p., ISBN : 9782705681654.
Notice publiée le 31 octobre 2011

Présentation de l'éditeur

Naturalisme est un terme polysémique. D’une part, il a souvent désigné la résolution que certains chercheurs en sciences sociales ont prise de se conformer aux principes et méthodes des sciences de la nature. D’autre part, le terme de naturalisme convoque les résultats les plus récents des sciences cognitives et des neurosciences lorsqu’il qualifie la thèse selon laquelle les contenus mentaux sont la conséquence d’une activité biologique et donc naturelle. Cette activité biologique est, bien entendu, celle du cerveau et, plus spécifiquement aujourd’hui, celle des neurones.
Ces deux aspects qui sont impliqués dans ce livre collectif réunissant les contributions de chercheurs de portée internationale s’interpénètrent en réalité et convoquent tout à la fois l’histoire des sciences sociales dans leur fondation même et les contours de ce qui pourrait être le débat intellectuel fondamental des sciences sociales de demain.

Avec les contributions de : RAYMOND BOUDON, GERALD BRONNER, NATHALIE BULLE, FABRICE CLEMENT, BERNARD CONEIN, CHARLES-HENRY CUIN, JEAN-HUGUES DECHAUX, PIERRE DEMEULENARE, DOMINIQUE GUILLO, NATHALIE HEINICH, MARIE JAISSON, DAVID LEBRETON, PATRICK PHARO, DOMINIQUE RAYNAUD, JEAN ROBILLARD, PATRICK WATIER.

Haut de page