Navigation – Plan du site
La dispersion

La dispersion

Une histoire des usages du mot diaspora
Stéphane Dufoix, La dispersion. Une histoire des usages du mot diaspora, Paris, Éditions Amsterdam, 2012, 573 p., ISBN : 978-2-354-80105-2.
Notice publiée le 09 février 2012

Présentation de l'éditeur

En France comme ailleurs dans le monde, le mot diaspora est récemment entré dans notre vocabulaire courant lorsqu'il s'agit de rendre compte de toute forme de lien existant entre des individus ou des groupes, et les terres, les Etats, les nations ou les peuples auxquels ils s'identifient. Ce terme fait aujourd'hui partie des lexiques politique, économique, journalistique, juridique mais aussi scientifique et son utilisation ne fait que croître dans chacun de ces domaines, bien au-delà de la seule dimension migratoire, mais aussi bien au-delà de son acception initiale intimement liée à l'histoire du peuple juif. Les mots ont-ils ont une histoire ? Pas vraiment. Leurs usages ont une histoire, qu'il est possible de retracer, y compris sur le très long terme. La Dispersion est la toute première étude académique se donnant pour objectif de suivre la géographie de ces usages, de la création du mot au IIIe siècle avant l'ère chrétienne jusqu'à ses transformations les plus récentes et son entrée dans les " bonnes pratiques " mises en avant par des organisations internationales comme la Banque mondiale ou l'Organisation internationale pour les migrations. Cet ouvrage plaide en faveur de l'interdisciplinarité, d'une combinaison inédite entre la sémantique, l'histoire et la sociologie. La socio-sémantique historique permet d'étudier les conditions de possibilité - ou d'impossibilité - de l'émergence des différents usages du mot, de ses appropriations par des groupes sociaux différents, de son succès et de son efficacité croissante. Cette approche a un prix : refuser toute prise de position sur le sens réel du mot diaspora, sur sa véritable définition, au profit d'une cartographie complexe de ses trajectoires.

Haut de page