Navigation – Plan du site
Michel Leiris

Présentation

Madeline Chalon

Texte intégral

1Michel Leiris est célèbre pour avoir renouvelé le genre de l’autobiographie. Loin des grandes épopées, le récit autobiographique de Leiris se tisse avec force anecdotes (aujourd’hui bien connues) et jeux de langage titillant le signifiant – l’infiniment petit est une partie du Tout. Aussi éloignés soient-ils l’un de l’autre, Leiris et Kant ont peut-être tenté de répondre aux mêmes questions – Que puis-je connaître ? Que dois-je faire ? Que suis-je en droit d’espérer ? et, à la fin : Qu’est-ce que l’homme ? Le philosophe de Königsberg répond en métaphysicien ; Leiris en ethnographe, en homme de lettres ou en poète.

2La métis bien connue des grecs, Leiris l’aura eue comme malgré lui – comme si le hasard et les aléas avaient fait que Leiris fût ce qu’il fut, parfois simultanément, parfois successivement : un écrivain, un ethnologue, un critique d’art, un poète, à quoi s’ajoutent l’amoureux des toros et des toreros, celui du jazz ou de l’opéra. Entreprendre de savoir qui est Michel Leiris revient tout autant à se demander quels étaient les objets de son travail intellectuel qu’à chercher à savoir avec qui, par qui et grâce à qui il le réalisa – les amis de Leiris ont des noms, ils s’appellent Picasso, Bataille, Giacometti, Masson, Bacon, Césaire ou Sartre – ce n’est pas tout, mais ce n’est pas rien. Par modestie ou par coquetterie, Leiris dit avoir une place bien à lui : celle de « second ». Il l’écrit dans Fourbis et tout porte à le croire. Michel Leiris en effet, est moins célèbre que ne le sont ses amis. Seulement, aucun d’entre eux probablement n’aura su si bien danser dans les entrelacs de la vie intellectuelle. Être le « second » n’est pas être l’« obligé » – c’est bien plutôt se donner la possibilité d’être libre : libre d’être ethnographe et poète, critique d’art et satrape, mélomane et aficionado – tout aussi bien libre de l’être comme de ne l’être plus.

3Cette livraison du Portique témoigne de l’éclectisme propre à Michel Leiris. Spécialistes ou non de son œuvre, des auteurs venus de divers horizons proposent une lecture, leurs lectures, anciennes ou récentes, de quelques aspects de cette œuvre qui les ont particulièrement passionnés. Sans prétendre à l’exhaustivité, ces abords divers sont le reflet d’une singularité éclatée et inoubliable, d’un homme d’une extraordinaire séduction.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Madeline Chalon, « Présentation », Le Portique [En ligne], 36 | 2016, mis en ligne le 15 février 2016, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/leportique/2842

Haut de page

Auteur

Madeline Chalon

Madeline Chalon prépare actuellement une thèse de doctorat sur la pensée politique de Georges Bataille à l’Université Catholique de Louvain-La-Neuve. Elle est également chargée de cours de philosophie à l’Université de Lorraine.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals