Navigation – Plan du site
Recensions

Jacqueline Carroy et Nathalie Richard (sous la direction de), La Découverte et ses récits en sciences humaines. Champollion, Freud et les autres, Paris, L’Harmattan, « Histoire des sciences humaines », 1998 (318 pages).

Rose Goetz

Entrées d’index

Recension :

Numéro 3
Haut de page

Texte intégral

1Cet ouvrage rassemble les communications présentées au colloque organisé en 1995 par la Société Française pour l’histoire des sciences de l’homme qui se proposait d’explorer, par l’ana­lyse des récits de découverte, le statut problématique de la dé­couverte en sciences humaines. Plusieurs de ces interventions ayant réinscrit, dans cette en­quête sur l’imaginaire des dé­couvertes, d’inéludables interro­gations sur leur réalité ou leur « authenticité », J. Carroy et N. Richard, dans une savante « mise en scène » des contribu­tions, les regroupent en fonction de la posture historienne adop­tée par leurs auteurs.

2Certains d’entre eux captent sur le vif l’émergence d’une nouveauté. D. Allen et J. Postel réhabilitent ainsi le psychiatre oublié S. Ganser (1853-1931) dont le « syndrome », caractéris­tique d’une certaine forme d’hystérie crépusculaire, recou­vert par des couches successives de silence et de falsification, constitue une invention capitale aux yeux de la psychopatholo­gie contemporaine. G. Vermès ranime le projet inédit d’une psychologie historique conçu et mis en œuvre par Meyerson dont, en le déportant vers l’his­toire, les travaux de J.-P. Ver­nant ont révélé la fécondité heuristique. D’autres s’atta­chent à l’expérience personnelle de la trouvaille et en montrent les ambiguïtés et les contradic­tions, comme F. Couchard à propos de la découverte par B. Malinowski des mythes de procréation chez les Trobrian­dais. Quelques auteurs analy­sent les reconstructions a poste­riori de cette expérience. J.-Y. Pautrat dénonce l’artifice de l’« autoportrait en découvreur » de J. Boucher de Perthes dans les Antiquités celtiques et anté­diluviennes. Comparant deux ré­cits d’A. Thierry et de Michelet sur leur découverte de l’His­toire, P. Petitier y exhibe deux manières différentes de décrire un rapport au passé autobio­graphique induisant une refon­dation scientifique. Mais c’est surtout l’étude de l’« Autopré­sentation » (1925) de Freud, comparée par J.-F. Chianta­retto à Sur l’histoire du mouve­ment analytique (1914), qui retient l’attention par la mise en évidence du stupéfiant recouvre­ment, auto-établi après coup, de la naissance de la psychanalyse par la naissance à soi de son inventeur. C. Blanckaert, avec « l’homme-singe littéraire et son savant », et S. A. Leterrier, à propos de Champollion, aus­cultent les « romans de la science ». Tandis que J. Ran­cière, comparant deux narra­tions exemplaires : celle de Michelet, dans l’Histoire de la Révolution française, découvrant l’armoire contenant les procès-verbaux des fêtes de la Fédéra­tion de juillet 1790, et celle de l’« autodidacte » contemporain de l’enquête de Michelet, y dé­cèle deux types de muthoï oppo­sés, ni fables ni mythes, mais fragments et matrices d’histoire toujours recommencée dans les mots.

3Le lecteur, et singulièrement le lecteur épistémologue, trouve­ra dans la Postface de l’ouvrage, invoquant, à propos d’exemples très précis (psychanalyse, ar­chéologie), le « cercle d’une pos­ture critique » de l’historien accréditant ou invalidant l’« eu­rêka » du savant, une éclairante mise en perspective des figures « contrastées et mêlées » que cette position relie : le démystifi­cateur, le témoin et le décou­vreur.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rose Goetz, « Jacqueline Carroy et Nathalie Richard (sous la direction de), La Découverte et ses récits en sciences humaines. Champollion, Freud et les autres, Paris, L’Harmattan, « Histoire des sciences humaines », 1998 (318 pages). », Le Portique [En ligne], 3 | 1999, mis en ligne le 15 mars 2005, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/leportique/315

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals