Navigation – Plan du site
Chaires

Fiscalité et assurance sociale : entre théories et politiques économiques

Roger GUESNERIE
p. 22

Notes de la rédaction

L’enregistrement vidéo du Colloque organisé les 23 et 24 juin 2011 est disponible sur le site du Collège de France : http://www.college-de-france.fr.

Texte intégral

Pr Roger Guesnerie

© P. Imbert, Collège de France

1Ce colloque a été organisé en complément du cours de l’année 2010-2011, intitulé « Fiscalité et assurance sociale ».

2Ce cours a fourni un arrière-plan théorique au débat de politique économique sur la fiscalité, avec quelques ouvertures sur les questions d’assurance sociale. Il ouvrait deux espaces de discussion, l’un, très longuement abordé sur les mécanismes à l’œuvre, l’autre, plus rapidement évoqué sur les objectifs des politiques. C’est en quelque sorte un troisième espace de discussion qu’ouvrait le colloque qui s’est tenu en juin, intitulé « Fiscalité et assurance sociale : entre théories et politiques économiques ». Il était conçu comme une sorte de sas entre le point de vue de la théorie sollicitée dans le cours et le débat contemporain de politique économique

3Ont été abordées trois grandes questions de politique économique, dont l’examen sollicitait à la fois la connaissance concrète des dispositifs et l’argumentaire théorique :

  1. les politiques de soutien aux bas revenus

  2. la fiscalité sur le travail et la fiscalité sur le capital

  3. la fiscalité et la mondialisation

4Chaque thème a fait l’objet d’une demi-journée d’interventions.

5La première journée a mis l’accent sur le dispositif français de soutien aux bas revenus. Stéphane Gauthier, aujourd’hui professeur à l’université Paris 1, a traité du revenu minimum d’insertion (RMI). Il proposait une analyse des mécanismes d’intéressement susceptibles de rendre compte des faits stylisés sur le retour à l’emploi des Rmistes. François Bourguignon, directeur d’études à l’EHESS, directeur de l’École d’économie de Paris, a fait porter son exposé sur le revenu de solidarité active (RSA) mis en place en 2009. Il a replacé les dispositifs successifs dans une perspective historique, et présenté une discussion approfondie du RSA généralisé, évoquant des expériences originales d’évaluation, portant par exemple sur le « RSA-socle ». Jean-Luc Schneider, directeur adjoint au service des études économiques de l’OCDE, a élargi le champ de l’exercice en présentant une analyse comparée des effets de la fiscalité et des transferts sur les inégalités de revenu disponible dans les pays de l’OCDE