Navigation – Plan du site
Chaires

Antonin Le Pieux, Lucius Verus : de Paris à Rome

John SCHEID
p. 14

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1À l’occasion de l’exposition permanente des Actes des arvales au Musée national romain, deux moulages des bustes d’Antonin Le Pieux et de Lucius Verus, financés par la Fondation du Collège de France, ont été réalisés par les ateliers d’art de la Réunion des musées nationaux, puis acheminés à Rome.

Les bustes d’Antonin Le Pieux et de Lucius Verus dans les locaux du Collège de France

Copyright : Patrick Imbert, Collège de France

2Le voile et la couronne que portent les deux empereurs renvoient à la confrérie des frères arvales, collège religieux dont l’origine semble remonter à Romulus et qui était constitué des plus hauts personnages de l’État. Composée de douze membres nommés à vie, la confrérie était sous l’égide d’un magister qui pouvait être l’empereur lui-même. À l’origine, leur rôle était lié à des rites agraires car ils servaient Dea Dia, la déesse protectrice des moissons, comme l’atteste la couronne d’épis de blé qu’ils portaient. Chaque année, au mois de mai, une fête de trois jours vénérait cette déesse dans son bois sacré près de Rome. C’est grâce à la découverte d’un grand nombre d’inscriptions dans la vigne des Ceccarelli, dans la banlieue de Rome (aujourd’hui le quartier de La Magliana) que cette sodalité fut identifiée.

3L’exposition qui se tiendra dans le petit cloître Ludovisi des Thermes de Dioclétien à Rome sera inaugurée en 2014 et coïncidera avec le deux millième anniversaire de la mort d’Auguste, qui restaura ce collège pendant son principat et fut lui-même frère arvale.

4Les originaux de ces bustes, en marbre fin, sont exposés au châ­teau d’Écouen pour Antonin Le Pieux et au Musée du Louvre pour Lucius Verus. Les moulages sont composés de résine et poudre de marbre et ont été réalisés avec le soutien de la Fondation du Collège de France.

5Après une courte retraite dans les locaux du Collège, les empereurs ont rejoint leur lieu de villégiature où nos collègues romains, Rosanna Friggeri et Carlotta Caruso, les ont accueillis chaleureusement et se préoccupent à présent de les intégrer dans la scénographie de cette exposition.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Les bustes d’Antonin Le Pieux et de Lucius Verus dans les locaux du Collège de France
Crédits Copyright : Patrick Imbert, Collège de France
URL http://journals.openedition.org/lettre-cdf/docannexe/image/1491/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 248k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

John SCHEID, « Antonin Le Pieux, Lucius Verus : de Paris à Rome », La lettre du Collège de France [En ligne], 37 | Décembre 2013, mis en ligne le 24 janvier 2014, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/lettre-cdf/1491

Haut de page

Auteur

John SCHEID

Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de Religion, institutions et société de la Rome antique

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page