Navigation – Plan du site
Actualités

Publication des œuvres de Jacques Tits

Jean-Pierre Serre
p. 24

Entrées d’index

Mots-clés :

Jacques Tits
Haut de page

Texte intégral

Jean-Pierre SerreAfficher l’image
Crédits : Patrick Imbert - Collège de France
  • 1 Invoquant l’exemple de Jacques Tits, André Miquel, administrateur du Collège de France de 1991 à 19 (...)

1Jacques Tits, professeur honoraire au Collège de France, a occupé la chaire de « Théorie des groupes » de 1973 à 2000. D’origine belge, il a également enseigné à Bruxelles et à Bonn, avant de prendre la nationalité française en 1974, pour pouvoir être nommé professeur titulaire au Collège de France1.

2Deux publications majeures mettent à l’honneur l’œuvre de Jacques Tits. En novembre 2013, quatre volumes de ses Œuvres ont été publiés par la European Mathematical Society. Ils reproduisent la totalité des articles qu’il a écrits entre 1949 et 2006. Fin 2013, la Société mathématique de France a de son côté édité ses Résumés de cours au Collège de France (1973-2000). Ce dernier volume rassemble les résumés qu’il publiait chaque année dans l’annuaire Cours et travaux du Collège de France, et décrit, soit les travaux d’autres mathématiciens (notamment Grigory Margulis ou Robert Griess), soit des résultats originaux qui n’ont souvent pas été publiés ailleurs.

Jacques Tits, promu officier de la Légion d’honneur en 2008.

3Ces publications sont un témoignage de l’originalité des idées de Jacques Tits, et de leurs nombreuses applications. Ces idées prennent leur origine dans ses tout premiers travaux, à Bruxelles, vers 1950  ; il cherchait alors à traduire en langage géométrique (celui qu’il préfère) certaines constructions de la théorie des groupes, à la Élie Cartan et Hermann Weyl. Cela l’a amené à inventer la notion d’« immeuble » (dont les constituants portent les noms de « chambres », d’« appartements », etc.), qui s’est révélée indispensable dans des questions a priori éloignées du projet initial. La classification de ces objets l’a occupé pratiquement jusqu’à la fin de ses cours au Collège de France, en 2000.

4On lui doit aussi de très beaux résultats isolés, comme « l’alternative de Tits », qui affirme qu’un groupe linéaire de type fini n’a le choix qu’entre deux possibilités très différentes : il est résoluble (à groupe fini près)  ; il est libre non abélien (à groupe fini près). Pas de milieu !

Voir publications p. 73

Voir publications p. 73

Deux prix Abel au Collège de France

Remis par le gouvernement norvégien, le prix Abel, créé en 2002, est considéré comme la distinction internationale la plus élevée en mathématiques. Deux professeurs du Collège de France se sont vu remettre cette récompense. En 2003, Jean-Pierre Serre, titulaire de la chaire d’Algèbre et géométrie de 1956 à 1994, a reçu le prix Abel la première année de son attribution. Il fut ainsi récompensé « pour avoir joué un rôle central dans l’élaboration dans leur forme moderne de plusieurs domaines des mathématiques comme la topologie, la géométrie algébrique et la théorie des nombres » (voir La lettre du Collège de France n° 8, juillet 2003, p. 15).
En 2008, c’est au tour de Jacques Tits de recevoir cette prestigieuse récompense scientifique. Le prix Abel lui fut remis par le roi Harald V de Norvège, ainsi qu’à son corécipiendaire, le mathématicien américain John Griggs Thomson, « pour leurs travaux dans la formation de la théorie moderne des groupes » (voir La lettre du Collège de France n° 23, juin 2008, p. 19).

Haut de page

Notes

1 Invoquant l’exemple de Jacques Tits, André Miquel, administrateur du Collège de France de 1991 à 1997, a souhaité ouvrir les chaires du Collège de France aux professeurs étrangers, ce qui est le cas depuis 1992.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Jacques Tits, promu officier de la Légion d’honneur en 2008.
URL http://journals.openedition.org/lettre-cdf/docannexe/image/1794/img-1.png
Fichier image/png, 515k
Légende Voir publications p. 73
URL http://journals.openedition.org/lettre-cdf/docannexe/image/1794/img-2.png
Fichier image/png, 125k
Légende Voir publications p. 73
URL http://journals.openedition.org/lettre-cdf/docannexe/image/1794/img-3.png
Fichier image/png, 1,6M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Serre, « Publication des œuvres de Jacques Tits », La lettre du Collège de France [En ligne], 38 | juin 2014, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/lettre-cdf/1794

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Serre

Professeur honoraire, chaire d’Algèbre et géométrie de 1956 à 1994

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page