Navigation – Plan du site
Études & essais

Cette chanson est pour vous, Madame...

Les années chanson française de Django Reinhardt, 1933-1936
“Cette chanson est pour vous, Madame...”. Django Reinhardt’s French Popular Music Years, 1933-1936
Patrick Williams
p. 103-126

Résumés

Entre 1933 et 1935, Django Reinhardt a participé à de nombreuses séances d’enregistrement comme accompagnateur de chanteuses et chanteurs français de variétés. Ces œuvres sont révélatrices à la fois de l’état de la chanson française populaire à cette époque et de l’évolution du guitariste qui deviendra une figure majeure du jazz. L’article, dans un premier temps, examine les différentes manières selon lesquelles se règlent les relations entre les vocalistes et Django ; dans un deuxième temps, il s’interroge sur ce que peut être l’écoute de ces gravures quatre-vingts ans après leur réalisation.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Comme un aérolite
Une empreinte pour la postérité
1935
Succès, postérité
Événement, monument
Impasses
Formes brèves, pouvoirs sans limites

Aperçu du texte

Django Reinhardt (1910-1953) a découvert la musique dans l’orchestre de son père. La caravane manouche allait de ville en ville, donnant des représentations où se mêlaient musique, danse, numéros d’acrobates et de funambules, tours de magie, saynètes de théâtre dans des salles d’auberge, sur des places publiques, sur des tréteaux dressés à l’occasion d’une fête de village... En même temps, l’enfant s’essayait à la mandoline, à la guitare, au violon et apprenait à connaître les routes d’Europe (et au-delà) : il est né à la Mare au Flachs (« Mare aux Corbeaux »), un lieu-dit près du bourg de Liberchies, dans la province du Hainaut, en Belgique, et la seule photographie que nous possédions de cet orchestre a été prise à Alger, en 1915, Django avait cinq ans. Elle nous montre les membres de la famille posant avec leurs instruments : des guitares, des violons, une contrebasse (et dans un coin de la scène, le père assis devant un piano invisible). On se plaît alors à imaginer une trajecto...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick Williams, « Cette chanson est pour vous, Madame... », L’Homme, 215-216 | 2015, 103-126.

Référence électronique

Patrick Williams, « Cette chanson est pour vous, Madame... », L’Homme [En ligne], 215-216 | 2015, mis en ligne le 12 novembre 2017, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/23909 ; DOI : 10.4000/lhomme.23909

Haut de page

Auteur

Patrick Williams

Centre national de la recherche scientifique, Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • OpenEdition Journals