Navigation – Plan du site
Daniel Fabre In memoriam

La voix qui manque

Jean-Claude Schmitt
p. 35-43

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Un sentiment d’irréalité m’habite depuis la nouvelle, tombée par surprise, de la mort de Daniel. Je refuse l’évidence et m’enfuis dans les souvenirs, veux revivre les rencontres, revoir le visage, ranimer la voix. Depuis quand nous connaissions-nous ? Il m’est impossible de répondre exactement à cette question, tant notre amitié me semble n’avoir pas eu de début. C’était vers 1975, mais je ne retrouve ni le moment précis ni l’occasion exacte de cette première fois. C’était l’époque où le champ universitaire chamboulé après 1968 s’ouvrait grand aux sciences humaines et sociales et à toutes les nouveautés : histoire des marginaux et des exclus, histoire des femmes… Les disciplines abattaient leurs frontières. Je découvrais l’ethnologie, m’appropriais avec d’autres jeunes historiens le questionnaire et les méthodes de l’anthropologie. Une interrogation me taraudait : comment retrouver dans l’histoire européenne la distance culturelle que procurait le « terrain » ? Depuis près de dix an...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Claude Schmitt, « La voix qui manque », L’Homme, 218 | 2016, 35-43.

Référence électronique

Jean-Claude Schmitt, « La voix qui manque », L’Homme [En ligne], 218 | 2016, mis en ligne le 19 mai 2018, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/28922 ; DOI : 10.4000/lhomme.28922

Haut de page

Auteur

Jean-Claude Schmitt

École des hautes études en sciences sociales, Centre de recherches historiques, Groupe d’anthropologie historique de l’Occident médiéval, Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • OpenEdition Journals