Skip to navigation – Site map

Le monde de Trump / Trump et le monde

The World of Trump / Trump and the World
Pierre Guerlain and Raphaël Ricaud

Le monde de Trump / Trump et le monde

Trumpland isn’t just hell for Muslims, Hispanics, women, and other vulnerable populations; it is hell for anyone trying to make sense of what is going on.  It is a topsy-turvy world, a world turned upside down, a world where absurdity reigns. David Levine

L’élection de Donald Trump a été présentée, de façon quasi-unanime chez les journalistes, universitaires ou chercheurs comme un désastre ou un tsunami annonciateurs de temps chaotiques. Le président a cependant bénéficié du soutien de presque la majorité des électeurs, et notamment d’électeurs des Etats clés de la « ceinture de rouille ».

Il convient donc de s’interroger sur les raisons qui expliquent la survenue d’un tel phénomène. En d’autres termes, il est approprié de relancer les questions posées dès le jour de l’élection : qui est Trump sur le plan politique mais aussi personnel ? D’où vient-il et comment se place-t-il dans la longue dérive droitière du parti républicain qui, initialement, ne lui était pas favorable ? Quel est donc le monde de Trump, celui des magnats de l’immobilier, des milliardaires à la conquête du pouvoir, des démagogues inscrits dans le système économique qui se font passer pour des candidats hors système ?

Une réflexion de type sociologique, par exemple celle menée par Arlie Specter Hochschild (Strangers in Their Own Land, Anger and Mourning on the American Right), mais aussi politique et historique s’impose. Peut-on trouver des précédents historiques de Trump ou des équivalents dans d’autres pays où des démagogues se hissent jusqu’au pouvoir ?

On pourra également aborder la question de la prise de décision dans l’administration Trump tant le flou règne en ce qui concerne la chaîne de commandement et la formulation des politiques dans ce gouvernement qui semble avoir mis le chaos au centre de sa propre organisation. Le chaos lui-même peut être analysé comme une tactique délibérée de destruction des institutions.

Sur le plan international, les déclarations et premières décisions créent la confusion et il est légitime de se demander si cette confusion est délibérée ou si elle est fonction de la personnalité hors normes voire, selon certains commentateurs, pathologique du président. Ou peut-être des deux. Trump pratique-t-il la « stratégie du fou » théorisée par Nixon, un autre président coutumier des écarts avec la loi ? On pourra donc interroger l’impact de Trump sur le monde en commençant par une réflexion sur l’existence ou non d’un corpus doctrinal de Trump ou de son administration. La réflexion pourra aussi s’articuler autour des relations internationales affectées par la nouvelle présidence, par exemple les relations entre les États-Unis et le Moyen Orient ou l’un des pays importants dans cette région (Arabie saoudite, Iran, Israël, Egypte), les relations avec la Russie et la Chine sont également cruciales, notamment pour mesurer l’écart entre déclarations tonitruantes et inhabituelles durant la campagne et premières décisions qui n’émanent pas forcément du président lui-même. Les relations avec le Mexique ou Cuba, l’Amérique latine de façon plus générale sont également un champ d’investigation capital.

Enfin, last but certainly not least, il faudra évaluer l’impact négatif de Trump et de ses soutiens financiers et politiques sur les politiques environnementales aux États-Unis mais aussi dans le monde après le retrait de la COP 21, connu sous le nom d’accord de Paris, un accord pourtant non contraignant.

Après quelques mois de présidence Trump, et à supposer que ce président ne soit pas destitué, il ne s’agit pas ici d’établir un bilan mais d’approfondir une analyse des transformations, évolutions ou continuités historiques, analyse qui a commencé avec la désignation du candidat apparemment si peu crédible par le parti républicain en août 2016.

Les propositions d’articles (300 à 500 mots, en français ou en anglais), accompagnés d’une note biographique, sont à envoyer d’ici le 15 septembre 2017 à Pierre Guerlain pierre.guerlain@gmail.comet Raphaël Ricaud raphael.ricaud@univ-montp3.fr

The World of Trump / Trump and the World

Trumpland isn’t just hell for Muslims, Hispanics, women, and other vulnerable populations; it is hell for anyone trying to make sense of what is going on.  It is a topsy-turvy world, a world turned upside down, a world where absurdity reigns. David Levine

Among journalists, academics and researchers, the election of Donald Trump was quasi-unanimously presented as a disaster, a tsunami threatening to wreak havoc. The president, however, received the support of almost a majority of voters, especially in key Rustbelt states.

How can such a paradox be accounted for? This phenomenon raises a number of questions, asked as early as the day of the election, that need to be re-opened for debate: who is Trump on a personal and political level? Where does he come from and how does he fit into the long right-wing drift of the GOP—a party that initially was not in favor of his candidacy? In short, what is the world of Trump? One of real estate tycoons, billionaires seeking to conquer power, demagogues who are fully part of an economic system yet pretend to be at its margins? Such interrogations call for political, historical but also sociological reflections (see Arlie Specter Hochschild’s Strangers in Their Own Land, Anger and Mourning on the American Right for example). Are there Trump precedents or equivalents in other countries where demagogues have made it to the top?

The question of the decision-making process in the Trump administration should also be addressed, as there is uncertainty about the chain of command and the formulation of policy. Chaos, which can be analyzed as a deliberate tactic of destruction of institutions, seems to be the essence of Trump-style organization.

On the international level, contradictory statements and a first set of decisions have left observers confused. One may wonder whether this confusion is deliberate or whether it is due to the president's unconventional—or even, according to some analysts, pathological—personality. Or both. Does Trump put into practice the "madman theory" invented by Nixon, another law-defying president? Trump's impact on the world can be questioned, beginning with a reflection on whether Trump's doctrinal corpus—or that of his administration—really exists. Equally worthy of study is the relationship between the United States and the Middle East, or any one of the most important countries in the area (Iran, Israel, Egypt, Saudi Arabia, etc.) Relations with Russia and China are also crucial, notably to gauge the gap between unusual, bombastic declarations that were made on the campaign trail and initial decisions, which incidentally do not always emanate from the president himself. Relations with Mexico, Cuba and more generally Latin America offer an equally important field of investigation.

Last but certainly not least, it will be necessary to evaluate the negative impact of Trump and that of his financial and political supporters on environmental policies in the United States and in the world, especially after the withdrawal of the Paris Agreement (which was non-binding anyway).

A few months into Trump's presidency, it is too soon for any form of assessment. But, assuming that there will be no impeachment, now is the time to deepen analyses of the historical evolutions, changes and continuities that began with the unlikely choice that was made at the Republican Convention of August 2016.

Proposals of approximately 300-500 words and a short biographical notice should be submitted no later than 15 September 2017 to Pierre Guerlain pierre.guerlain@gmail.comand Raphaël Ricaud raphael.ricaud@univ-montp3.fr.

  • OpenEdition Journals