Navigation – Plan du site
La Deuxième Guerre mondiale

Itinéraire visuel de la Deuxième Guerre mondiale : résonances anglophones et regards croisés

A Visual Survey of World War Two: Echoes and Perspectives
Renée Dickason et Annick Cizel

Français

La Revue LISA/LISA e-journal, hébergée sur le site de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines (MRSH) et dirigée par Renée DICKASON, professeur à l'Université de Caen, a réuni une équipe de chercheurs qui s’est donné pour tâche d'exploiter le fonds visuel des archives sur la Deuxième Guerre mondiale conservées au Mémorial. Ces travaux déboucheront sur une exposition virtuelle agrémentée d’une étude raisonnée coordonnée par Renée DICKASON (spécialiste de l’histoire des images et des médias britanniques), assistée d’Annick CIZEL (spécialiste d’histoire diplomatique américaine).

Pareillement à la planification des campagnes militaires et à la conversion à une économie de guerre, l’éducation “des cœurs et des esprits” fut partie prenante de l’effort de guerre allié pour la libération de l’Europe. C’est pourquoi fut conçue au sein des Etats-majors militaires et gouvernementaux une Histoire inter-nationale en perpétuelle ré-écriture, discursive autant qu’iconographique, à la fois instantanée et projetée dans l’avenir d’un monde de paix à reconstruire, qui prit forme dans le cadre d’un dispositif polymorphe de projections idéologiques, politiques et culturelles attestant la dimension également psychologique de l’histoire diplomatique. Représentations du réel, référents identitaires et stéréotypes sociaux, culturels ou ethniques, amis comme ennemis, reflétèrent ainsi tour à tour l’imaginaire politique contrôlé de l’arsenal idéologique des démocraties “anglo-saxonnes”.

L’analyse des éléments constitutifs et des vecteurs de diffusion des paramètres visuels de la propagande anglophone alliée est au fondement de ce projet de recherche universitaire dédié à une étude raisonnée du fonds visuel anglo-saxon des archives du Mémorial de Caen. Le premier volet de cette étude sera consacré à une lecture argumentée des affiches produites par les Alliés anglo-saxons, outils artistiques de persuasion politique, véhicules iconiques codifiés de l’effort de guerre et projections manichéennes stimulantes des idéaux de la victoire à venir, chargés de “vendre” la nécessité de l’engagement aux populations civiles sur le front intérieur, l’espoir d’une libération prochaine aux territoires occupés, les contraintes de l’intégration militaire inter-alliée aux combattants, ou encore les conditions de la reddition aux ennemis allemands, italiens ou japonais. La revue LISA, hébergée sur le site de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de Caen, accueillera à cette occasion une exposition virtuelle des plus beaux fleurons de la collection du Mémorial, analysés et commentés.

English

LISA e-journal, hosted on the website of the Maison de la Recherche en Sciences Humaines (MRSH) and edited by Prof. Renée Dickason, University of Caen, has assembled a team of scholars who are to undertake the task of exploring the World War Two visual archives of the Peace Memorial at Caen. This work will materialise in a virtual exhibition accompanied by a reasoned study coordinated by Renée Dickason (a specialist in the history of British images and media) with the assistance of Annick Cizel (a specialist in the history of American diplomacy).

Along with the planning of military campaigns and the conversion to a war economy, the education of “hearts and minds” was part and parcel of the allied wartime effort to liberate Europe. That is why an inter-national history was conceived in military and political headquarters, one which was to be constantly rewritten, both textual and visual, both immediate and anticipating the future peaceful world yet to be reconstructed, taking shape within the framework of a multiform mechanism of ideological, political and cultural projections which were proof of the presence of a psychological dimension in diplomatic history. Representations of reality, markers of identity and social, cultural or ethnic stereotypes, of friend and foe alike, reflected the closely-monitored political imagination of the ideological armoury devised by the “Anglo-Saxon” democracies.

The analysis of the constitutive elements and of the broadcasting media of the allied Anglophone propaganda’s visual parameters is at the heart of this scholarly research dedicated to a reasoned study of the Anglo-Saxon visual collection of the Caen Memorial archives. The first section of this study will focus on a critical study of the posters produced by the Anglo-Saxon Allies, which are artistic tools aimed at political persuasion, codified icons of the war effort and stimulating Manichean projections of the ideals of a victory yet to come devised to “sell” the necessity of active support to the civilians on the home front, hope of imminent liberation to the occupied territories, acceptance of the constraints of inter-allied military integration to combat forces or again the conditions of surrender to German, Italian or Japanese enemies. LISA e-journal, hosted on the website of the University of Caen, will seize this opportunity to feature a virtual exhibition of the finest examples of the Memorial collection which will be analysed and commented upon.

  • OpenEdition Journals