Navigation – Plan du site

Éditorial

Jérôme Glicenstein
p. 5-7

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Les artistes de la modernité ont longtemps été associés à deux images antagonistes  : celle du créateur isolé, uniquement attaché à sa «  nécessité intérieure » et celle de l’artiste œuvrant collectivement à produire des modèles de réforme sociale. Ces deux images renvoyaient simultanément à des manifestes, c’est-à-dire à des prises de position visant à affirmer des revendications d’artistes au sein de la société. Il y en a eu de toutes sortes et dans tous les domaines  : manifestes d’écrivains, d’architectes, de musiciens, de peintres, voire de personnes qui renonçaient à occuper une quelconque position artistique trop aisément identifiable. Les artistes du 20e siècle se sont ainsi retrouvés associés, souvent à leur corps défendant, à des mouvances qui parfois ne représentaient que des prétextes publicitaires, lorsqu’elles ne servaient pas les intérêts de tel ou tel critique ou galeriste.

Ces dernières années, les choses semblent avoir changé et il est difficile de repérer des mouva...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Glicenstein, « Éditorial », Marges, 21 | 2015, 5-7.

Référence électronique

Jérôme Glicenstein, « Éditorial », Marges [En ligne], 21 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/marges/1016

Haut de page

Auteur

Jérôme Glicenstein

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals