Navigation – Plan du site
Varia

La poésie par tous et pour tous

Poetry by everyone and for everyone
Vanessa Theodoropoulou
p. 106-115

Résumés

Dans les écrits manifestaires des situationnistes, les maximes d’Isidore Ducasse deviennent les mots d’ordre d’une posture théorico-poétique révolutionnaire qui dès le début des années 1950 tente de proposer une alternative à la société et à la culture existants. Cet essai revient sur les raisons de l’usage situationniste de Lautréamont et sur sa concrétisation dans la conceptualisation et la mise en œuvre des pratiques du groupe. C’est dans leur exigence vis-à-vis du langage poétique et de son rapport à la vie de tous les jours et de tout le monde qu’on doit chercher le potentiel politique de ces pratiques, inévitablement perdu quand celles-ci sont reprises comme pures formes à même de proposer des expériences esthétiques délimitées, à un public précis.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Pratiquer les concepts
Un art par tous et pour tous
Une poésie nécessairement sans poèmes

Aperçu du début du texte

La poésie doit avoir pour but la vérité pratique.
La poésie doit être faite par tous. Non par un .

Les situationnistes ont souvent fait appel aux maximes d’Isidore Ducasse. Intégrés dans leurs manifestes et autres textes théoriques, cités ou détournés, ces fragments de Poésies permettent à Guy Debord et à ses compagnons d’établir une filiation avec le poète qui a osé s’insurger contre ses pères et s’en prendre à ses contemporains. Dans leur esprit, Ducasse est celui parmi les modernes, de Flaubert à Mallarmé, qui a su utiliser l’héritage culturel de sa génération à des fins d’ordre éthique et penser la poésie comme une action. Il est le poète qui a défendu une poésie « impersonnelle », où la pensée prime sur les sentiments, une poésie théorique et politique, qui énonce les principes de la conduite de la vie quotidienne. Le détournement, sa première et magistrale « leçon » intégrée dans leur programme, leur sert ainsi à la fois comme arme critique, processus créatif et machine à produi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vanessa Theodoropoulou, « La poésie par tous et pour tous », Marges, 21 | 2015, 106-115.

Référence électronique

Vanessa Theodoropoulou, « La poésie par tous et pour tous », Marges [En ligne], 21 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/marges/1039 ; DOI : 10.4000/marges.1039

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals