Navigation – Plan du site

Éditorial

Jérôme Glicenstein
p. 5-8

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Une idée court depuis les années 1960, celle de l’émancipation du spectateur vis-à-vis des codes traditionnels de l’expérience esthétique.
L’art moderne avait déjà étendu cette expérience à des objets de plus en plus hétérogènes et difficiles à caractériser, mais les dernières décennies ont encore accentué le même phénomène, au point où l’œuvre – si l’on peut encore utiliser ce mot – a pu devenir simple trace ou prétexte pour une expérience de plus en plus indépendante. Où se situe la question de l’art au moment où l’attention du récepteur est sollicitée selon des modalités très diverses, sans que le cadre de la réception soit toujours clairement défini et sans que l’on puisse toujours situer l’œuvre  ?

Les projets des artistes jouent souvent de ce genre d’incertitude. Si l’exposition traditionnelle reste la voie d’accès privilégiée pour la plupart des œuvres – celles-ci continuant à être présentées dans des musées, galeries, espaces d’expositions et à être reproduites dans des revue...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Glicenstein, « Éditorial », Marges, 24 | 2017, 5-8.

Référence électronique

Jérôme Glicenstein, « Éditorial », Marges [En ligne], 24 | 2017, mis en ligne le 20 avril 2017, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/marges/1250

Haut de page

Auteur

Jérôme Glicenstein

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals