Navigation – Plan du site
Portfolio

Christine Taunay, « Jeux, photographie, lumière »

Corinne Taunay et Stéphane Reboul
p. 138-157

Texte intégral

1Christine Taunay est née à Albi. Autodidacte, elle expose en 1988 les portraits photographiques de musiciens à la Maison des Artistes de Nogent sur Marne. En reporter amateur, elle parcourt les terres d’Asie et d’Inde d’où elle ramène des photographies qu’elle montre à Paris. Son travail se fait par la suite plus ludique au travers de « photos-objets » qu’elle présente également à Paris − à l’Espace Toulouse-Lautrec, au Bateau Lavoir… En 1993, elle est invitée par la G. C. Art Selections, une galerie d’Anvers. L’un de ses objets, acquis par le collectionneur Van Varenbergh, est présenté au Velinx à Tongres dans l’exposition « Terra Incognita » (1994). Le dessinateur de bande dessinée Charlie Schlingo évoque ainsi ses « photos-objets » : « [Christine Taunay] multiplie différentes disciplines telles que la photo, la sculpture (mobiles), la peinture ou la BD pour créer à partir de cet assemblage hétéroclite un univers humoristique de simplicité ludique. »

  • 1 The Artistam p Collection ; Arbiorix, 2 cd-Rom, Hasselt, Belgique, éd. Guy Bleus-T.A.C. 42296 De Ve (...)

2Ses recherches s’orientent ensuite vers le mail art. Ce travail artistique est exposé en Flandres, via le centre d’administration belge de mail art de Guy Bleus1 (ainsi qu’en Wallonie, à Jambes, à la Galerie Détour. En 2002, elle réalise un album de strips-photos-gags intitulé « Nenette Star », en collaboration avec Charlie Schlingo (scénariste) et Coco (actrice). Certaines planches sont publiées dans Psykopat, Zoo et Ferraille. 

  • 2 « Écritures de lumière » a été présenté en 2010 à la galerie l’Expo, dans le cadre du Mois de la ph (...)

3En 2006, Christine Taunay reprend des études à l’Université Paris 8, où elle obtient une licence d’Arts plastiques – parcours photographie. C’est à partir de ses recherches universitaires qu’elle entreprend le travail « Écritures de lumière » présenté ici2. Ce travail témoigne d’un intérêt ancien pour les jeux d’ombre et de lumière, le soir surtout, où le monde ressemble à une chambre noire. « À l’intérieur de mon studio, plongée dans l’obscurité quasi totale, je photographie la lumière du jour qui s’infiltre par les minces fentes des rideaux de fer de mes fenêtres. Mon intérêt pour la chambre noire ou camera obscura m’a amenée à réaliser cette démarche personnelle et expérimentale en m’inspirant des procédés archaïques de la photographie. Sans chercher à transformer mes images, les seules retouches que je me suis autorisée ne dénaturent pas la prise de vue. Elles sont essentiellement un ajustement de la luminosité, du contraste, et comprend exceptionnellement des virages en couleur d’une composition en noir et blanc. ». Christine Taunay se fait poète ; sa plume est un appareil photo, son encre, la lumière, son bureau, une immense chambre noire que viennent éclairer des rayons lumineux diurnes…

Haut de page

Notes

1 The Artistam p Collection ; Arbiorix, 2 cd-Rom, Hasselt, Belgique, éd. Guy Bleus-T.A.C. 42296 De Velinx, 1996.

2 « Écritures de lumière » a été présenté en 2010 à la galerie l’Expo, dans le cadre du Mois de la photographie de Paris, ainsi qu’en 2011 aux Ateliers du Tayrac, et au salon Quatrième nuit de la photographie, foire Saint-Sulpice, Paris.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Corinne Taunay et Stéphane Reboul, « Christine Taunay, « Jeux, photographie, lumière » », Marges, 14 | 2012, 138-157.

Référence électronique

Corinne Taunay et Stéphane Reboul, « Christine Taunay, « Jeux, photographie, lumière » », Marges [En ligne], 14 | 2012, mis en ligne le 01 juin 2013, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/marges/249

Haut de page

Auteurs

Corinne Taunay

Christine Taunay est artiste, elle vit et travaille à Paris.

Stéphane Reboul

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals