Navigation – Plan du site
Sommaires d'ouvrages collectifs

Minorités et régulations sociales en Méditerranée médiévale

Actes du colloque réuni du 7 au 9juin 2007 en l’Abbaye royale de Fontevraud (Maine-et-Loire), sous la direction de Stéphane Boissellier, François Clément et John Tolan, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, 349 p. (Collection Histoire)
p. 217-218

Texte intégral

1Monique Bourin, Préface, p. 7-12. – Introduction. Stéphane Boissellier, «De la différenciation sociale à la minoration en passant par les régulations, quelques propositions», p. 15-48.

2Première partie. Vivre sa différence, de la marginalité à la minorité. – François Clément, «Les homosexuels dans l’Occident musulman médiéval: peut-on parler de minorité?», p. 51-72 – Stéphane Boissellier, «La définition de la minorité féminine dans la paysannerie, normes et usages (Portugal, xiie-xve siècle)», p. 73-95– Bernardo Vasconcelos e Sousa, «Pauvres, charité et assistance au Portugal (xive-xve siècle)», p. 97-106– Paul Freedman, «Serfs as a Medieval Minority», p. 107-122.

3Deuxième partie. Minorités de pouvoir, minorités au pouvoir. – Sylvie Denoix, «Construction sociale et rapport à la norme d’un groupe minoritaire dominant: les Mamlouks (1250-1517)», p. 125-144– Ana Echevarria Arsuaga, «Entre minorité de fonction et minorité dominante: le cas des musulmans castillans», p. 145-160– Philippe Josserand, «Nuestro moro que tiene a Cervera: un châtelain musulman au service de l’ordre de l’Hôpital au début du xive siècle», p. 161-177.

4Troisième partie. Voyageurs, mercenaires et captifs, des minorités de fortune. – Pierre Moukarzel, «Les marchands européens dans l’espace urbain mamelouk: un groupe minoritaire privilégié?», p. 181-205– Abdellatif Ghouirgate, «Les Maghrébins au Proche-Orient: une minorité visible?», p. 207-221– John Tolan, «Marchands, mercenaires et captifs: le statut légal des chrétiens latins en terre d’islam selon le juriste canonique Ramon de Penyafort (xiiie siècle)», p. 223-234.

5Quatrième partie. Minorités et contre-culture. – Juliette Sibon, «La minorité juive dans l’environnement urbain à Marseille au xive siècle», p. 237-250– Thomas Deswarte, «Une minorité chrétienne en Occident: la Chrétienté hispanique et l’adoptianisme», p. 251-268– R.I. Moore, «Popular heresy in mid-twelfth-century Italy», p. 269-279.

6Cinquième partie. Les minorités au miroir de la culture dominante. – Charles Garcia, «La minorité ‘franque’ de Sahagún dans les Chroniques anonymes (xiie siècle), p. 283-298– Céline Pérol, «Les magnats florentins ou la construction d’une minorité dangereuse», p. 299-316– Damian Smith, «Religious minorities viewed from Rome: the papacy and the heretics», p. 317-329.

7Conclusions. – Martin Aurell, «La remise en question d’un concept», p. 333-343.

8Les auteurs, p. 345.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Minorités et régulations sociales en Méditerranée médiévale », Médiévales, 60 | 2011, 217-218.

Référence électronique

« Minorités et régulations sociales en Méditerranée médiévale », Médiévales [En ligne], 60 | printemps 2011, mis en ligne le 30 août 2011, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/medievales/6239

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals