Navigation – Plan du site
Conflits et concurrence de normes

Conflits de normes dans le débat scolastique sur le baptême forcé des enfants juifs (xiiie-xive siècle)

Conflicts of Norms in Scholastic Debates on Forced Baptism of Jewish Children (Thirteenth-Fourteenth Century)
Elsa Marmursztejn
p. 27-40

Résumés

Successivement traitée, entre 1269 et 1340, par Thomas d’Aquin, Richard de Mediavilla, Jean Duns Scot, Durand de Saint-Pourçain, Pierre de la Palud et Guido Terreni, la question du baptême forcé des enfants juifs révèle la pertinence et la productivité des conflits de normes dans le champ du débat théologique. La discussion ne s’est pas portée sur le terrain « légal » de l’opposition entre christianisme et judaïsme, mais sur le terrain politique et juridique du conflit entre droits du prince chrétien et droits des juifs comme parents, comme sujets et comme esclaves, dans un contexte où les politiques de conversion contribuent à la définition des monarchies occidentales comme monarchies chrétiennes et où la revendication royale d’une juridiction exclusive sur les juifs participe de l’affirmation générale de la souveraineté. Les liens de filiation naturelle sont ainsi mis à l’épreuve dans le cadre d’une réflexion plus large sur l’étendue et les limites de la domination chrétienne.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

La pertinence scolastique des conflits de normes
L’origine d’un conflit de droits : le cas limite des enfants
Le conflit entre droit du prince et droit des parents
Le conflit entre droit du prince et droit des parents comme sujets
Le conflit entre droit du prince et droit des parents comme esclaves

Aperçu du texte

À partir du xiiisiècle, l’Université de Paris compte au nombre des multiples succursales médiévales de la « fabrique de la norme ». Dès avant l’exclusion des études juridiques, en 1219, le projet pontifical de faire de cette université l’instance suprême de la chrétienté latine en matière d’orthodoxie doctrinale avait conforté sa spécialisation théologique. La faculté de théologie forme dès lors le pôle majeur de la production de normes rationnelles, répondant au programme de construction de la vérité par l’enquête formulé par Abélard vers 1130. Fruits de la raison scolastique, ces normes ne se cantonnent pas dans le champ spéculatif. Elles s’appliquent aussi bien aux situations communes et aux questions pratiques que leurs cadres d’énonciation apparentent aux casus juridiques. Au-delà de cette similitude formelle, la teneur même du raisonnement théologique révèle une interaction forte avec le droit, capté et dépassé. C’est en effet en fondant leurs solutions sur la norme suprajur...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 71, automne 2016, p. 27-40

Référence électronique

Elsa Marmursztejn, « Conflits de normes dans le débat scolastique sur le baptême forcé des enfants juifs (xiiie-xive siècle) », Médiévales [En ligne], 71 | automne 2016, mis en ligne le 20 novembre 2018, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/medievales/7890 ; DOI : 10.4000/medievales.7890

Haut de page

Auteur

Elsa Marmursztejn

Université de Reims – CERHIC EA 2616

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals