Navigation – Plan du site
Essais et recherches

Le Roman d’Aubéron. Une lecture texte/images

The Roman d’Aubéron : A Text/Image Reading
Julie Grenon-Morin
p. 91-108

Résumés

Le manuscrit du Roman d’Aubéron, écrit entre 1260 et 1311 (et connu comme étant le prologue au cycle de Huon de Bordeaux), contient trois miniatures et des enluminures qui nourrissent son texte. Il est conservé dans un imposant volume, à Turin, qui a partiellement brûlé en 1904. Néanmoins, les images demeurent visibles et signifiantes. La première est une composition en trois volets où se mêlent des faits militaires, la nature et un certain côté mystique. La deuxième est une scène de bataille esthétiquement très bien réussie et conservée où Jules César connaît le triomphe. La troisième représente la scène de la naissance des jumeaux Aubéron et Georges, alors que trois fées sont occupées à leur octroyer des vœux. Nous rendons ici compte de l’état des miniatures et des particularités des illustrations en lien avec le texte, afin de les décoder et de parfaire la compréhension de ce roman dont l’édition critique a été réalisée par Jean Subrenat en 1973.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Ch’est li commencemens dou roumant d’Auberon
Ensi que Jules Chezaires se conbati…
Einsi que Morgue le fee…

Aperçu du texte

Le Roman d’Aubéron est conservé dans un manuscrit unique (L. II. 14) de la Biblioteca nazionale universitaria de Turin (BNU), imposant recueil de 586 folios où ce roman se trouve entre les folios 283r et 296v, et où il est suivi par l’ensemble du cycle de Huon de Bordeaux (folios 283r-460v). Composé vraisemblablement entre 1260 et 1311 (date de la rédaction de ce manuscrit), par un auteur anonyme écrivant en dialecte picard, ce récit de 2 468 vers est copié sur deux colonnes et est accompagné de trois miniatures (folios 283, 289 et 291). Celles-ci n’ayant jamais été reproduites jusqu’à aujourd’hui, nous entendons ajouter à la belle édition critique publiée en 1973 par Jean Subrenat une étude consacrée aux rapports entre le texte et l’image. Les clichés que nous présentons de ces images rendent compte de l’état du manuscrit où elles se trouvent : ce recueil a en effet été dégradé par le feu lors de l’incendie de la BNU en janvier 1904. Avant cet incendie, ce roman avait été édité en ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 71, automne 2016, p. 91-108

Référence électronique

Julie Grenon-Morin, « Le Roman d’Aubéron. Une lecture texte/images », Médiévales [En ligne], 71 | automne 2016, mis en ligne le 20 septembre 2018, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/medievales/7998 ; DOI : 10.4000/medievales.7998

Haut de page

Auteur

Julie Grenon-Morin

Département des études littéraires – Université du Québec à Montréal

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals