Navigation – Plan du site
Enjeux et effets des plans et projets d’aménagement et de requalification environnementale urbaine

La qualité environnementale, une question d’échelles ?

Les dilemmes de l’aménagement urbain durable à Rome
Environmental Quality : A Question of Scale ?
The Dilemmas of Sustainable Urban Development in Rome
Aurélien Delpirou
p. 23-29

Résumés

À Rome, l’amélioration de la qualité environnementale s’est imposée comme un objectif à part entière de l’action publique dans les années 1990 et 2000, dans le cadre d’un large renouvellement des politiques urbaines municipales. Il s’agissait tout autant d’améliorer la qualité de vie à l’échelle locale, tout particulièrement dans les quartiers de la périphérie, que de chercher un nouvel équilibre dans la structure de la métropole, afin de rattraper le retard de Rome sur les « standards européens » en matière de durabilité. Toutefois, une enquête de terrain fondée sur l’analyse de deux projets permet de montrer que ces objectifs ont été particulièrement difficiles à concilier. Cette difficulté est interprétée à l’aune des spécificités du contexte romain, mais aussi des conflits d’échelles et de représentations attachés aux notions de durabilité urbaine et de qualité environnementale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

1 - Rome et la qualité environnementale : du « mauvais élève » au « modèle d’aménagement durable » ?
2 - La centralité de Pietralata : un « malthusianisme » environnemental ?
3 - La compensation de Tor Marancia : l’écologie contre l’environnement ?
Conclusion

Aperçu du texte

À Rome, l’amélioration de la qualité environnementale s’est imposée comme un objectif à part entière de l’action publique dans les années 1990 et 2000, dans le cadre d’un large renouvellement des politiques urbaines municipales. Il s’agissait tout autant d’améliorer la qualité de vie à l’échelle locale, tout particulièrement dans les quartiers de la périphérie, que de chercher un nouvel équilibre dans la structure de la métropole, afin de rattraper le retard de Rome sur les « standards européens » en matière de durabilité. Toutefois, une enquête de terrain fondée sur l’analyse de deux projets permet de montrer que ces objectifs ont été particulièrement difficiles à concilier. Cette difficulté est interprétée à l’aune des spécificités du contexte romain, mais aussi des conflits d’échelles et de représentations attachés aux notions de durabilité urbaine et de qualité environnementale.

1 - Rome et la qualité environnementale : du « mauvais élève » au « modèle d’aménagement durable » ?

S...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Aurélien Delpirou, « La qualité environnementale, une question d’échelles ? », Méditerranée [En ligne], 123 | 2014, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/mediterranee/7328 ; DOI : 10.4000/mediterranee.7328

Haut de page

Auteur

Aurélien Delpirou

Agrégé et docteur en géographie, maître de conférences, Institut d’urbanisme de Paris (université Paris-Est Créteil), Laboratoire Lab’Urba, « Politiques urbaines et développement territorial » (université Paris‑Est), aurelien.delpirou@u-pec.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page