Navigation – Plan du site
Dynamiques spatiales contemporaines et enjeux de gestion

L’apport du retour d’expérience au processus de gestion intégrée des zones côtières

Application à la zone humide littorale de Réghaia (Algérois)
Feedback contribution to an integrated coastal management plan: application to the Reghaia’s coastal Wetland (Algiers province)
Mohamed Larid
p. 141-152

Résumés

Située sur le littoral centre algérien, la zone côtière humide de Réghaia est confrontée à des enjeux à la fois écologiques et socio-économiques. La croissance de la métropole algéroise et le développement effréné de l’urbanisation menacent cet écosystème et sa remarquable biodiversité, pourtant reconnue au niveau international par la convention de RAMSAR. Un plan côtier, basé sur une approche par Gestion Intégrée des Zones côtières et centré sur la protection de la zone humide, a été mis en place. Il a permis l’engagement d’un processus intégratif, qui s’avère être une expérience intéressante, mettant en évidence les difficultés d’initiation d’une gestion intégrée, pourtant incontournable, pour une gestion durable de ce patrimoine naturel. Les premiers résultats sont présentés et exploités et une méthodologie d’évaluation est proposée.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1 - La zone humide littorale de Réghaia : un espace côtier soumis à de multiples enjeux socio-environnementaux
1.1 - Une interface terre-mer remarquable
1.2 - Un contexte socio-économique local complexe et une pression anthropique croissante
2 - L’engagement d’un processus de gestion intégrée
2.1 - Le plan côtier de Réghaia
2.2 - Une approche par GIZC : le processus intégratif
3 ‑ L’évaluation d’une expérience : les premiers enseignements
3.1 - La démarche méthodologique : les indicateurs d’intégration
3.2 - La participation
3.3 - La réglementation
3.4 - Le système d’information
3.5 - Le diagramme d’intégration
Conclusion

Aperçu du texte

En Algérie, les milieux humides littoraux occupent une surface estimée à environ 81 000 ha. Ils ont fait l’objet de nombreux travaux consacrés à leur biodiversité et à leur fonctionnement écosystémique. Mais les problèmes liés à la pression anthropique croissante qui induit de nombreux impacts sur ce patrimoine naturel ont été encore peu étudiés. Les questions liées aux pratiques, aux outils et aux initiatives de gestion, en dehors de quelques analyses spatio-environnementales (GHODBANI et al., 2013), parfois associées à des approches prospectives (LARID, 2008), ont été peu abordées. Dans la foulée du protocole de gestion intégrée des zones côtières en Méditerranée le gouvernement algérien a adhéré à l’initiative prise dans le cadre du programme Medpartnership, pour engager une opération pilote de Gestion intégrée des zones côtières (GIZC) sur la zone humide littorale de Réghaia (carte 1).

Carte 1Situation géographique de la zone humide côtière de Réghaia dans l’Est algérois

Carte 1 – Situation géographique de la zone humide côtière de Réghaia dans l’Est algérois
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mohamed Larid, « L’apport du retour d’expérience au processus de gestion intégrée des zones côtières », Méditerranée [En ligne], 125 | 2015, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/mediterranee/8091 ; DOI : 10.4000/mediterranee.8091

Haut de page

Auteur

Mohamed Larid

Enseignant chercheur (HDR), École nationale supérieure des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral, Alger, Algérie, med7larid@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page