تصفح – مخطط الموقع
Recensions

Christian Gaubert et Jean-Michel Mouton, Hommes et villages du Fayyoum dans la documentation papyrologique arabe (xe-xie siècles)

Adrien Candiard
p. 271-272
المرجع (المراجع):

Christian Gaubert et Jean-Michel Mouton, Hommes et villages du Fayyoum dans la documentation papyrologique arabe (xe-xie siècles), intr. de W. Godlewski, Genève, Droz, 2014.

النص الكامل

  • 1 V. Lagardère, Campagnes et paysans d’al-Andalus (viiie-xve s.), Paris, Maisonneuve-Larose, 1993, p. (...)
  • 2 C. Cahen, « La communauté rurale dans le monde musulman médiéval. Rapport général », dans Les commu (...)
  • 3 On pense en particulier aux travaux de Satō Tsugitaka (State and Rural Society in Medieval Islam, L (...)

1« Le paysan d’al-Andalus n’a pas d’histoire », écrivait Vincent Lagardère au début de son étude qui le prenait pourtant pour objet1. Ce constat est certainement généralisable à l’ensemble du monde musulman méditerranéen, particulièrement touché par la surreprésentation de la culture urbaine propre à toute historiographie : le monde rural est, au cours de l’histoire, très généralement majoritaire, mais il laisse moins de traces écrites, et donc moins de sources à l’historien. Ce biais bien connu n’épargne pas les zones où, apparemment, les sources pour l’étude du monde rural sont plus abondantes : pour le cas de l’Égypte, on dispose ainsi d’un grand nombre de documents fiscaux et administratifs concernant les campagnes ; mais il s’agit la plupart du temps d’une documentation établie par des élites citadines, à l’usage d’un pouvoir urbain. Après les études pionnières de Claude Cahen2, les historiens se sont efforcés, ces dernières années, de dépasser cet obstacle3.

2Dans ce contexte, la publication de cet ensemble de documents relatifs à une société villageoise du Fayyoum à l’époque fatimide est une excellente nouvelle. Une équipe d’archéologues polonais travaillant sur le vaste complexe monastique de Naqlūn avait trouvé en 1997 une jarre de stockage, contenant le lot d’archives publiées dans ce volume : trente-neuf feuillets de parchemin et de papier (l’usage du papyrus était tombé en désuétude un siècle plus tôt), répartis en quatre paquets, servent de support à cinquante documents différents. Il s’agit des archives familiales, contenant des contrats de vente, des quittances et des lettres, rassemblées par Abū al-Ḫayr Ǧirǧah b. Bifām, un notable villageois copte mort au début du xie siècle, après avoir exercé diverses responsabilités locales. Certains documents sont datés, allant de 382/992 à 420/1030 ; bien que la famille soit chrétienne, la datation des documents est toujours hégirienne, et non suivant le calendrier copte dit des martyrs. Le principal intérêt de cet ensemble est sa cohérence, qui offre un éclairage sans précédent sur une lignée de l’élite rurale dans l’Égypte fatimide.

3La qualité de l’édition ici présentée n’est pas une moins bonne nouvelle. Après une introduction très riche qui présente le contexte et les documents, mais aussi analyse précisément les supports et les graphies, chaque document fait l’objet d’une présentation très complète, d’une édition annotée et commentée, enfin d’une traduction qui ne prétend pas masquer les difficultés (en particulier les altérations du support). Dans une deuxième partie substantielle, sous la forme d’une étude thématique précise, Jean-Michel Mouton montre tout le parti qu’on peut tirer de ce lot d’archives dans l’étude de la société rurale du Fayyoum aux xe et xie siècles. Une bibliographie, d’utiles index et surtout des reproductions de bonne qualité de l’ensemble des documents viennent compléter ce travail soigné.

أعلى الصفحة

حواشي

1 V. Lagardère, Campagnes et paysans d’al-Andalus (viiie-xve s.), Paris, Maisonneuve-Larose, 1993, p. 9.

2 C. Cahen, « La communauté rurale dans le monde musulman médiéval. Rapport général », dans Les communautés rurales, vol. 3 Islam et Asie, Paris, Dessain et Tolra, 1982.

3 On pense en particulier aux travaux de Satō Tsugitaka (State and Rural Society in Medieval Islam, Leiden, Brill, 1997) ou, pour une période plus tardive, Nicolas Michel.

أعلى الصفحة

للإحالة المرجعية إلى هذا المقال

مرجع ورقي

Adrien Candiard, « Christian Gaubert et Jean-Michel Mouton, Hommes et villages du Fayyoum dans la documentation papyrologique arabe (xe-xie siècles) », MIDÉO, 31 | 2016, 271-272.

بحث إلكتروني

Adrien Candiard, « Christian Gaubert et Jean-Michel Mouton, Hommes et villages du Fayyoum dans la documentation papyrologique arabe (xe-xie siècles) », MIDÉO [‏على الإنترنت‎], 31 | 2015, ‏نشر في الإنترنت‎ 14 avril 2016, ‏تاريخ الاطلاع‎ 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/mideo/1249

أعلى الصفحة

الكاتب

Adrien Candiard

مقالات للكاتب نفسه

أعلى الصفحة

حقوق المؤلف

Institut Dominicain d'Études Orientales

أعلى الصفحة
  • Logo Institut dominicain d'études orientales - IDEO
  • Logo Institut français d'archéologie orientale - IFAO
  • OpenEdition Journals